Minushuman – Bloodthrone

minushuman_bloodthrone

Deuxième album pour les français de Minushuman, et deuxième claque. Watch the World Die (d’abord paru en autoproduction et rapidement récupéré par Season of Mist) avait posé les bases du style de ce groupe, quelque part entre death mélodique, thrash et surtout dark. Bloodthrone enfonce le clou et confirme que ce groupe est à prendre très au sérieux et se pose même comme un des meilleurs groupes français du genre, sans qu’on puisse réellement le comparer à un autre groupe existant (peut-être très rapidement quand même à Gojira mais pas tant concernant la musique, que concernant une atmosphère et une vision du monde à travers les lyrics) .

C’est ce qui fait la force de Minushuman, qui prouve que l’émotion et la mélancolie qui sont distillées tout au long des 10 superbes titres de l’album, n’ont nullement besoin d’une voix claire qui se pose trop souvent comme un cheveu sur la soupe chez de nombreux groupes. Ici le registre vocal a beau être volontairement monochrome (death), ça fonctionne à plein, grâce aux superbes mélodies portées par les guitares et à l’atmosphère que le groupe prend le temps de développer. Le groupe n’oublie pas non plus de faire parler la poudre, et plusieurs titres (« Three Mile Island », « The Architect »…) prouvent qu’on peut se faire mélodique et développer des atmosphères prenantes, sans oublier l’agressivité sur la route. Il n’y a que le démarrage de « The Day We Died », faussement indus et un brin maladroit qui laisse plus songeur, mais la suite du titre plus réussie, fait facilement oublier cet accro de départ.

Pas de doute les Minushuman sont déjà des grands de notre scène metal et cet album est juste un des indispensables de l’année, qui ravira les amateurs de metal moderne avec une âme.

 

 

Tracklist :

01. The Architect
02. The Size Of An Ocean
03. Evolve
04. The Day We Died
05. Forgotten Fields
06. Three Mile Island
07. Godspeed
08. Another All
09. Bloodthrone
10. Kill Me

GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 679 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • horrendous - ecdysiskrakoukass | 22 décembre 2014
    Horrendous – Ecdysis
    Ah ouais glam c'est plutôt bien vu!! ;)
  • horrendous - ecdysisshaq | 22 décembre 2014
    Horrendous – Ecdysis
    Excellent album. Les faiblesses techniques (je trouve le batteur limite) sont compensées par la créativité et l'énergie, et cette volonté permanente de rester dans l'hommage tout en forgeant une musique personnelle. Quant à When the walls fell, je le trouve carrément Glam ^^
  • marmozets-theweirdandwonderfulkrakoukass | 20 décembre 2014
    Marmozets – The Weird And Wonderful Marmozets
    Vraiment bon cet album, avec des moments bien rageurs et d'autres plus "pop". Avec leur moyenne d'âge de 18-19 ans, ils ont de l'avenir.
  • LP_cover.inddshaq | 18 décembre 2014
    Vanhelgd – Relics of Sulphur Salvation
    Bien d'accord avec le début de cette chro, 2014 a été une bonne année pour le Death-Metal (même si je ne reste pas convaincu par la prestation de Mr Holmes), et voilà une offrande qui va clore mon Necronomicon 2014 avec majesté. Moins la claque que pour Horrendous ou Morbus Chron, mais je ne doute pas qu'avec le temps il ...
  • Guilty-Pleasures_Photo-credit-Hannah-Woodcockjoss | 04 décembre 2014
    Guilty Pleasures 2014
    Quoi ? rien sur Metronomy et The Do ???!!!
  • bbng-iiibeunz | 01 décembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    excellent ! merci pour le partage ! :)
  • bbng-iiiAER | 30 novembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Pour les amateurs, une "cover" magistrale de BBNG de Future Islands "Waiting on you" https://www.youtube.com/watch?v=FWyJEhMHFdM#t=79
  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...