Royal Blood – S/T

2 Commentaires      1 541
Style: RockAnnee de sortie: 2014Label: Warner

Premier album pour ces anglais et comme pour leurs compatriotes de Lonely the Brave (sur lesquels nous nous attarderons bientôt), il s’agit d’un album qui était très attendu, là encore précédé par plusieurs singles qui avaient permis de mettre le feu aux poudres et d’attirer l’attention sur ce combo particulier. Soutenus notamment (pour le meilleur ou le pire, chacun en jugera) par les Arctic Monkeys, les Royal Blood présentent en effet la particularité de n’être que 2. Un duo basse / batterie qui fait pourtant un sacré boucan et qui pourrait d’ailleurs vraiment vous surprendre.

Vous surprendre du fait du rapport bruit/nombre, même si pour être honnête la musique de Royal Blood est plutôt classique dans le style, ce qui ne l’empêche pas d’être toutefois d’une efficacité assez redoutable. Un pur album de rock aux tendances légèrement stonerisantes, qui évoquera tant Queens of the Stone Age, les White Stripes que les moments les plus rock d’un autre duo, les Black Keys.

Au menu donc 10 titres bien rock joués pied au plancher (moins de 33 minutes au compteur), avec des gros riffs bien velus et gras (« Out of the Black », « Come on Over », « Blood Hands » et quasiment tous les autres en fait…) mais aussi un vrai goût pour le feeling d’un blues rock dont l’esprit traverse la grande majorité de l’album comme il pouvait imprégner un Led Zeppelin finalement.

Au chant, Mike Kerr assure parfaitement (en plus de tenir la basse) dans un registre proche d’un Josh Homme (QOTSA), Jack White voire parfois d’un Matthew Bellamy (Muse), c’est à dire un registre rock en diable, mais capable de laisser parler un vrai feeling, tandis que son compère Ben Thatcher balance ses rythmiques métronomiques derrière.

Rien à redire, ce premier album de Royal Blood est une belle réussite, mais dont paradoxalement l’efficacité et le côté direct amènent à se poser de vraies questions sur le futur du duo et sur ce qu’il sera en mesure de nous proposer sur un hypothétique deuxième album. En espérant qu’il ne s’agisse pas simplement là d’un joli feu de paille aussi éphémère que jouissif.

Tracklist :
01. Out Of The Black
02. Come On Over
03. Figure It Out
04. You Can Be So Cruel
05. Blood Hands
06. Little Monster
07. Loose Change
08. Careless
09. Ten Tonne Skeleton
10. Better Strangers

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 889 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. joss says:

    Très bon disque oui, même si il est encore difficile de voir si il tiendra la route sur la durée. En tout cas il est effectivement impressionnant d’entendre un tel résultat avec une simple basse + une batterie, mais il serait dommage de s’arrêter à cette simple performance car le disque comporte tout de même quelques hits imparables. Bref, un groupe à suivre…

  2. Gueff says:

    Entendre ça juste après avoir vu Gâtechien en live, ça me confirme qu’on duo basse-batterie, ça peut totalement le faire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *