Blessthefall – To Those Left Behind

Pas de commentaires      875
Style: metalcore/emo/(faux)post-hardcoreAnnee de sortie: 2015Label: Fearless Records

Pour chaque album de metalcore qu’on m’envoie, j’ai l’impression de radoter mais c’est un fait: paraitre original aujourd’hui dans un style semblant arriver (ou arrivé) en bout de course tient du miracle. Le metalcore typique ayant fait les beaux jours de Trustkill et autres Victory Records il y a une bonne dizaine d’années (avant de partir sur de plus grosses écuries) ne faisant aujourd’hui plus trop recette, de nombreuses formations ont vu leur style muter vers des mélanges plus ou moins équilibrés à la recherche de ladite originalité. Blessthefall est un des groupes sur lesquels j’ai toujours fait l’impasse malgré leur explosion à l’époque de Myspace, leurs coupes de cheveux semblant primer sur la musique. Dix ans après leurs débuts, To Those Left Behind est leur cinquième album.

Faisant fi des variations et ouvertures à d’autres genres, Blessthefall revient donc avec son metalcore couplé à ce « post-hardcore » version U.S, soient de nombreux couplets nerveux contrebalancés par des refrains mélodiques souvent chantés en voix claire. Une recette entendue, réentendue et même réréentendue ces dix dernières années mais quand même de moins en moins ces derniers temps. Le metalcore des gars de Phoenix, Arizona, en est une version édulcorée qui donne l’impression qu’ils tentent d’envoyer le bois mais tout en ayant trop peur de sortir des clous, du coup l’ajout de mélodies essayant d’être catchy se fait tout seul.

Une recherche du « refrain parfait » qui peut passer pendant quelques titres mais qui finit par sonner redondant plus l’écoute de l’album avance. Même si certains se révèlent efficaces dans leur genre (Walk On Water), leur manque de spontanéité et l’étalage de sucre qui va souvent avec finit par dégouter (Dead Air). Pourtant bien des intros auguraient du meilleur avec de gros riffs et des nerfs, puis patatras les refrains arrivent et cassent tout (pendant Against The Waves, exemple parmi d’autres). Et quand le côté calibré/surproduit/écœurant prend le dessus comme sur Looking Down From The Edge, Keep What We Love & Burn The Rest ou Condition_Comatose où on a carrément l’impression de ne plus avoir affaire au même groupe, et surtout on grince des dents.

Ce nouvel album des (ex) mêchus Blessthefall ne présente que peu d’intérêt, il ne s’adresse clairement qu’à leurs fans de la première heure (pas très exigeants), pour les autres tentés par le style (mais dans un genre un peu moins putassier), je ne saurai plutôt vous recommander des groupes comme Letlive. ou The Ongoing Concept qui, certes dans une version pas tout à fait similaire mais catégorisée « post hardcore » elle aussi (et même en usant de chant clair), tiennent une version du style beaucoup moins artificielle et beaucoup plus intéressante ! Pas de miracle ici.

  1. Decayer
  2. Walk On Water
  3. Dead Air
  4. Up In Flames
  5. Against The Waves
  6. Looking Down From The Edge
  7. Keep What We Love & Burn The Rest
  8. Condition_Comatose
  9. Oathbreaker
  10. To Those Left Behind
  11. Departures
beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *