Balance Interruption – Door 218

Pas de commentaires      819
Style: Avant-Garde Black MetalAnnee de sortie: 2016Label: Satanath Records

En voilà un qui est passé sous nos radars en 2016… Et qui aurait pourtant mérité de figurer en bonne place dans les meilleures sorties black de l’année. Car les ukrainiens de Balance Interruption nous ont concocté pour leur 3ème album, rien de moins qu’une petite bombe d’avant-garde qui devrait notamment parler aux amateurs d’Abigor ou Dodheimsgard.

Il y a fort à parier que vous n’ayez (comme moi) jamais jeté une oreille sur les précédents albums du groupe, on ne parlera donc pas ici de l’évolution de leur style et de leur son. Mais ça tombe bien, Door 218 est suffisamment riche et intéressant pour se suffire à lui-même.

Leur black s’inscrit pleinement dans le genre défriché par les ténors évoqués plus haut, vous retrouverez donc une base bien black, l’utilisation d’éléments électroniques/synthétiques, mais aussi, et c’est là plus original et atypique, un saxophone (tenu par un invité, un certain Dragon) qui dispense de bien beaux solos sur plusieurs titres et apporte une touche un peu différente, qui désarçonne quelque peu au premier abord, puis achève de convaincre après quelques écoutes seulement. De même quelques samples de ce qui semble être (à confirmer) des extraits de films russes plus ou moins vieux, viennent compléter la recette et renforcer le côté « psychiatrique » de l’ensemble.

Car c’est bien la folie, à laquelle semble vouloir nous exposer ce trio (NK-47, cerveau de l’affaire, vocaliste et guitariste, Dmitry Kim intégré depuis 2013 pour s’occuper du massacre organisé des fûts, ainsi que rien de moins qu’un certain Lucifer pour tenir la basse et assurer quelque renfort vocal), à l’image de ce « Suicidealer », tribal et traversé d’accélérations schizophréniques. Mais une folie maîtrisée, qui reste néanmoins largement mélodique et accrocheuse, (comme ce « Incubatum Conveyor » et son refrain presque groovy avant que des beats technoïdes viennent là encore nous ramener à la folie pure et simple).

Outre ces qualités déjà évoquées, on appréciera aussi particulièrement l’effort fait sur le son de basse très audible et mis en avant qui apporte une vraie valeur ajoutée à l’ensemble.

8 titres formidables, agressifs, inventifs mais catchy, pas un moment de trop ni des longueurs inutiles qui viseraient à diluer un propos qui n’en a nullement besoin, le bilan de cet album est en tous points remarquable faisant de Door 218 rien de moins qu’un petit chef d’oeuvre de l’underground, dans un genre qui a perdu de sa superbe depuis quelques années. Ne perdez plus une minute pour le découvrir!

Tracklist :
01 – Last Sunset Without Sun
02 – Door 218
03 – Not Survived to the Sentencing
04 – D.U.S.T.
05 – Suicidealer
06 – Incubatum Conveyor
07 – Morbid Soul Shelter
08 – Kypnotik Eye Kvlt Terror

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 789 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *