Sun of the Sleepless – To the Elements

Pas de commentaires      759
Style: Dark/Black Metal Annee de sortie: 2017Label: Prophecy

Sun of the Sleepless est la créature du génial et boulémique Ulf Schwadorf qui a évidemment œuvré ou œuvre encore dans Empyrium, mais aussi dans the Vision Bleak, et plusieurs autres projets plus ou moins durables. Sa créature, dont il a accouché totalement seul et au sein de laquelle il se charge de tout, ce qui est d’autant plus impressionnant que To the Elements est un album vraiment superbe. Ce premier album fait en réalité suite à deux EP parus il y a déjà de nombreuses années (1999 et 2000 précisément). Le projet semblait à l’arrêt avant que l’ami Ulf décide enfin de sortir To the Elements sur Prophecy (logique).

Bien lui en a pris car voici un album de black imprégné de la noirceur mélancolique chère à son géniteur : on y trouve donc, outre des tremolos déchirants et ultra mélodiques avec des blastbeats quasiment continus, des  chœurs somptueux (« Motions »), des voix claires dark (« Where in My Childhood Lived a Witch ») et des moments plus contemplatifs qui ont le bon goût de ne jamais durer trop longtemps. Qu’il s’agisse des interludes (introduction incarnée par « The Burden », intermède quasi néo folk sur « Forest Crown ») ou même de certaines parties des titres comme ce démarrage à la guitare sèche sur « The Owl », il ne faut en effet jamais bien longtemps pour que la saturation reprenne ses droits et qu’on replonge du dark vers le black.

La voix splendide de Schwadorf fait toujours merveille dans les différents registres abordés et est évidemment déterminante dans la qualité du matériel ici proposé.

Un black fignolé aux petits oignons, mélodique, beau, accrocheur même, loin donc d’une tentative pour Schwadorf de se faire passer pour plus trve que trve même si le registre purement black peut évoquer le black norvégien des années 90.

5 vrais titres (sans compter les deux intermèdes donc) pour près de 41 minutes de musique, avec un final en apothéose sur le magnifique et bien-nommé « Phoenix Rise ». Rien de particulièrement nouveau évidemment, mais un très bel album qui devrait ravir les amateurs du genre et pourrait même conquérir les moins sensibles au black metal.

Tracklist :
01 – The Burden
02 – Motions
03 – The Owl
04 – Where in My Childhood Lived a Witch
05 – Forest Crown
06 – The Realm of the Bark
07 – Phoenix Rise

Equipe Eklektik

Chroniqueur

Equipe Eklektik

Eklektik est un webzine francophone sur les musiques à guitares saturées et autres musiques actuelles créé en mars 2004.

Equipe Eklektik a écrit 38 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *