Jx Arket – Meet Me Abroad

Pas de commentaires      430
Style: emo post-hardcore mélodiqueAnnee de sortie: 2017Label: Scatti Vorticosi Records/Entes Anomicos/E Un Brutto Posto Dove Vivere

Jeune formation turinoise montée il y a un an à peine, Jx Arket sort directement un long-format comme première livraison. Meet Me Abroad sort conjointement sur trois labels (deux italiens, un allemand) et nous permet de découvrir un groupe alliant énergie rageuse, belle puissance émotionnelle et mélodies touchantes.

« I’ll Be The One » démarre à peine et ça fleure déjà le tube. L’intensité et la violence font bon ménage sur les couplets constitués de riffs assez tortueux, tandis que le refrain mélodique est imparable. Pourtant même avec le côté familier de la recette et le risque de paraître pompeux avec la fréquente utilisation du chant clair, Jx Arket s’en sort à chaque fois grâce à sa maîtrise instrumentale et ses émotions. Le vocaliste Davidde Giaccaria en est l’illustration, il nous offre une prestation de qualité, tant dans ses accès rageurs que dans ses passages clairs pouvant parfois évoquer Daryl Palumbo (Glassjaw). Il complète idéalement les riffs proposés par ses comparses, eux aussi de qualité grâce à une alliance de gros son et de mélodies guitaristiques plus travaillées (rappelant ce que proposait Hopesfall sur ses derniers albums).

Souvent nerveux, Jx Arket se rattache principalement au hardcore mélodique à haute teneur émotionnelle (dans l’esprit de celui de Defeater par exemple) mais aussi à des groupes comme Alexisonfire pour ses accès mélodiques. Les italiens ne se mettent aucune limite, posant ici et là des influences parfois inattendues comme par exemple les passages en blast (typiquement post-black) sur l’excellent « Fragments », du screamo/emo/spoken words sur « Happiness Is Not For Us » etc. Bref, Meet Me Abroad est une très bonne découverte, neuf titres d’une belle densité qui devrait ravir les amateurs de différentes branches du hardcore: mélodique, post, voire « emocore » du début des années 2000. Comme le suggère le titre de l’album, il ne reste plus qu’à les rencontrer en allant écouter tout ça en live !

  1. I’ll Be The One
  2. Just Another Sad Song
  3. Aokigahara
  4. Rooms
  5. Day Off
  6. Fragments
  7. Jonathan Livingstone
  8. Happiness Is Not For Us
  9. Last Words From The Broken

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *