Seaway – Vacation

Pas de commentaires      914
Style: rock alternatif/pop punkAnnee de sortie: 2017Label: Pure Noise Records

Dans le genre mauvais timing, Seaway et ce Vacation se posent comme un joli loupé promotionnel. De son titre à sa cover avec une valise dessus jusqu’à sa musique, tout, absolument tout évoque les vacances d’été, le fun, l’insouciance. Alors pourquoi sortir cet album après coup ? Alors qu’à cette époque l’esprit est au boulot et au raccourcissement des jours. Autant dire que le groupe canadien entend nous remettre de bonne humeur avec du soleil estival dans les oreilles.

Vacation est en effet le genre d’album idéal pour partir en virée. La pop-punk à double chanteur de Seaway est bercée d’éléments du rock alternatif/punk des années 90, pleine d’énergie et de mélodies aussi sucrées que musclées héritées des groupes phares de cette époque, de Lit à Third Eye Blind en passant évidemment par Weezer (flagrant sur « Lula On The Beach »), Foo Fighters ou bien les anciens Green Day. Dès le titre d’ouverture « Apartment » (qui lui fleure les débuts de New Found Glory), on se rend compte que les mélodies font mouche systématiquement. Les titres suivants ne vont pas être en reste !

Alors certes, un sentiment de déjà-entendu est bien là, le style étant tellement repris et souvent à tort et à travers, mais Seaway possède une indéniable qualité de composition, le tout avec un maximum de refrains restant immédiatement en tête (« London », « Curse Me Out » ou le nerveux « Scatter My Ashes Along The Coast Or Don’t » parmi les plus redoutables). Les douze titres de Vacation sont assez variés et baignés d’une énergie permettant de ne jamais s’ennuyer.

Même avec son côté facile et parfois un brin niais (oui, ils aiment bien les petits chiens), il y a chez Seaway quelque chose de touchant, une touche d’authenticité nostalgique qui fait la différence avec tous ces groupes actuels de pop punk juvénile. Bref, voilà le genre d’album à embarquer l’année prochaine pour vos vacances d’été en direction de la plage, d’ici là vous aurez le temps de mémoriser ces refrains ensoleillés…

  1. Apartment
  2. Neurotic
  3. London
  4. Lula On The Beach
  5. Something Wonderful
  6. Curse Me Out
  7. Day Player
  8. Misery In You
  9. Scatter My Ashes Along The Coast Or Don’t
  10. Car Seat Magazine
  11. 40 Over
  12. When I Hang Up

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *