Sectioned – Annihilated

Pas de commentaires      393
Style: mathcore ultra fatAnnee de sortie: 2018Label: Autoproduction

En attendant le successeur de Orange Mathematics de Frontierer, certains de ses membres se maintiennent en forme dans un groupe dont on a parlé par ici auparavant: Sectioned. Et il suffit de quelques petites secondes du bien nommé morceau-titre « Annihilated » pour s’en rendre compte, il va faire bien plus que simplement nous aider a patienter ! La déflagration est en effet incroyablement intense, tel un mur pris dans la gueule, et cela va durer le long de ces 13 titres une fois encore généreusement offerts en « Name Your Price » sur leur Bandcamp.

Les écossais viennent donc combler leurs quatre ans de silence (oui, ils n’ont rien sorti depuis leur split avec Shudder !) avec un impressionnant déluge de riffs mi-djent/mi-mathcore par-dessus lequel les vocaux torturés de Jamie Christ viennent ajouter une aura de démence. L’aspect massif du tout rappelle forcément celui de Orange Mathematics, le groupe d’Édimbourg est tel le demi-frère de Frontierer, partenaire de jeu et tout aussi amateur d’ultra brutalité. Comme chez ces derniers, l’accordage est bas, les potards sont tous au maximum histoire d’en mettre plein la vue (ou plutôt les oreilles) et leurs compos, toutes compactes et techniques, sont bardées d’effets noise pouvant parfois être très irritants.

Le degré de violence dégagée ici est toujours comparable à celle d’un Car Bomb, d’un Ion Dissonance ou encore d’un Tony Danza Tapdance Extravaganza, gonflée à bloc, étouffante, trop dense pour être assimilée en une seule fois. Pourtant, au milieu de cette quasi-irrespirable course à la violence la plus extrême, des titres sortent du lot comme par exemple « Eigengrau » qui ralentit la rythmique sur sa pesante première partie, « Synchronicity » et son break central à la mélodie lancinante et plus émotionnelle, « Portrait » qui se voit dominé par les bidouillages noisy voire carrément breakcore dans sa seconde partie ou encore « Through The Trees » qui conclut cet album de manière un peu plus atmosphérique, le calme après une putain de tempête !

Annihilated porte vraiment trop bien son nom ! Pour son premier long-format, Sectioned revient du diable vauvert alors que l’attention est aujourd’hui un peu plus portée sur Frontierer, bien décidé à remettre les points sur les i… avec les mêmes arguments ! Ahurissant par sa violence clinique, ce nouvel album est dur, très dur à encaisser mais vaut clairement l’expérience. Une boucherie.

  1. Annihilated
  2. Beautiful Struggle
  3. Starved Lives
  4. Synchronicity
  5. Betrayer
  6. Toothgrinder
  7. Eigengrau
  8. Bête Noire
  9. Victorious, Neverending
  10. Release
  11. Portrait
  12. Life’s True Beauty
  13. Through The Trees

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *