Styles

Kourgane – Corps de chasse

Leur précédent effort avait été, et constitue toujours, une claque mémorable pour quelques noise-addicts mais-pas-que. Le genre d’album qui vous retourne, vous fait y revenir encore et encore, sans précisément que l’on sache pourquoi.
Une drogue qui agit d’abord lentement, l’addiction étant un processus progressif, mais une fois la proie (moi et d’autres) apprivoisée, plus de retour en arrière possible.
Pourquoi faire d’ailleurs ? Puisqu’à mon petit monde de la musique illustrée (non homologué, cherchez pas) s’est ajouté ce brillant tourne-cerveau hors-norme. Et ne s’en porte que mieux depuis. Voilà le genre d’effet – rare il faut bien l’avouer [...]

Man Man – Life Fantastic

C’est un sentiment plutôt réjouissant d’assister, quand elle est positive, à l’évolution et à la maturation d’un groupe au fil de ses albums. Car si Man Man, un des seconds couteaux de cette scène indie américaine décomplexée où l’on pourrait ranger Modest Mouse, The Unicorns ou Wolf Parade, a toujours fait preuve d’inventivité et d’énergie, j’avouerais que leurs précédents efforts ne m’avaient qu’en partie convaincus, car un peu trop bordélique et laissant trop de bonnes idées mourir dans l’oeuf. La formule pour construire une pop expérimentale riche, variée, et parfois extrême n’est en effet pas facile à trouver, l’indigestion [...]

The Cesarians – 1

Petit retour en arrière qui s’impose avant d’évoquer dans un prochain article la nouvelle sortie (l’EP I’m With God) des anglais The Cesarians emmenés par leur charismatique leader Charlie Finke. Car ce premier album avait représenté une belle surprise pour moi, qui ne suis pourtant pas du tout adepte du style pratiqué par ces clochards célestes comme les avait appelés notre poète disparu (du webzine en tout cas) Neurotool, dans sa chronique de leur tout premier single Flesh is Grass / Woman. Le bougre avait flairé le coup et senti qu’on aurait affaire à un gros morceau avec la [...]

This is Conceptcore – zoom sur Down I Go

N’y allons pas par quatre chemins : Down I Go est à mes yeux l’un des groupes les plus originaux et sous-estimés que je connaisse. Initialement vu plus comme un hobby que comme une entreprise sérieuse,  Il n’en a pas moins réussi le tour de force de produire une discographie exceptionnelle, où se côtoient robots, dictateurs, créatures mythologiques et dinosaures. Au moment où la fin annoncée de leur aventure se concrétise avec la sortie de leur ultime EP intitulé Gods, il semble nécessaire de revenir au moins une fois sur ce groupe et leur rendre justice, puis de papoter un peu avec Pete, chanteur [...]

Will Haven – Voir Dire

Gros retour de Will Haven, en effectif complet s’il vous plaît, c’est-à-dire renforcés par le retour de Grady Avenell, beugleur des débuts du groupe, parti temporairement vivre sa carrière de sheriff (oui oui, le gars avec l’étoile, enfin à peu de choses près). Cette auto-éviction a donné naissance à un The Hierophant avec au micro Jeff Jaworski du groupe Red Tape, accessoirement grand pote du groupe. Si vocalement le registre de Jaworski est quand même indéniablement proche du registre d’Avenell, The Hierophant n’a finalement pas convaincu tous les fans de WH, et en particulier ceux qui juraient indéfectiblement par [...]

Aethyrvorous – Aethyrvorous

Les voilà les remugles fétides perçant à l’air libre, les émanations du crystal jaune insoluble qui corrompent l’oxygène de leur odeur pestilentielle. Les voilà portés aux nues dans ces torrents de boue érigés comme des murs inflexibles que crache un volcan au magma granitique, à la lave opaque et à la coulée lente après l’éruption.
Les humeurs percent à travers le puisard comme la fosse fait naître les créatures lovecraftiennes aux visages d’angoisses pures, ces visages dessinés par le talent d’alchimiste d’océans noirs sans âge, l’océan ne pense pas mais il sait créer, comme la conséquence appelle d’autres conséquences….Voilà [...]

Wilco – The Whole Love

Un jour !
Un jour Wilco sera reconnu en France pour l’énorme talent qui surgit de chacun (ou presque) de ses albums ! Un jour une chanson comme The Art of Almost sera partagée sur tous les réseaux sociaux à la place des fades dernières sorties de Radiohead ! Et un jour je dissèquerais la discographie de ce groupe exceptionnel !
Mais pour le moment c’est The Whole Love qui nous intéresse, soit le 8e album studio du groupe de Chicago détenteur de la formule magique pour une pop moderne américaine, qui sait emprunter aux racines americana/country pour acclimater [...]

Civil Civic – Rules

Deux gars, une machine à bruit (The Box), line-up minimaliste pour résultat maximal en efficacité et en teneur addictive. La recette est étonnante, sur une base 100% instrumentale, le duo/trio produit une sorte de noise dansante et mélodique aux relents 80’s (avec les quelques synthés qui vont bien), qui flirte avec l’électro et ne rechigne pas à se faire légèrement bruitiste par moments.
Les deux compères Aaron et Ben se sont rencontrés sur Internet il n’y a même pas 2 ans via des échanges de sons, et ils ont depuis balancé à la face du monde un certain nombre [...]

Black Cobra – Invernal

Non content de nous parvenir dans des atours charmeurs (superbe pochette), ce nouvel opus du tandem américain Black Cobra, est une incroyable mandale assommante et puissante comme on en entendra peu cette année. Personnellement je ne m’en remets pas.
Black Cobra faisait jusqu’ici office de gentil suiveur, avec son sludge mignon à la High on Fire, sauf que nos deux larrons après un déjà très bon Chronomega, passent ici la vitesse supérieure en proposant un album dantesque, véritable char d’assaut qui propose en 8 compos, un pilonnage bâti sur des riffs imparables et gras, couplés à une basse bien puissante et à des [...]

Sol/Blóðtrú – Old Europa Death Chants

Réunion de deux émissaires danois montés sur le front historique du reliquat des patrimoines, Old Europa Death Chants, est d’abord le résultat d’une rencontre qui amène Trúa, que l’on connaissait plus volontiers comme un architecte de l’atmosphère de sa chapelle blackisante : Blóðtrú, à fusionner à l’univers d’Emil Sol Brahe, un des saints patrons déchus de la scène doom locale avec son projet bourré aux opiacées : Sol. Le résultat ?
Un disque aux allures de procession douloureuse et intangible, le regard rivé sur un passé mythique révolu. Emprunt de la majestuosité que peut révéler une passion comme la nostalgie, le binôme [...]