Terroristars – Satanistars

5 Commentaires      1 409
Style: néo métal bourrin et tribalAnnee de sortie: 2005Label: Underclass Music

Question de culture musicale…
Top !

Je suis un groupe qui pratique un métal que certains qualifieraient de néo brutal, mes membres se caractérisent par le fait qu’ils sont affublés de masques destinés à les rendre effrayants, dans le but de traumatiser un maximum les bonnes mères de famille et à les faire s’interroger sur la santé mentale de leurs chérubins fans du groupe, et je viens de… de… d’Espagne !!!!!!!!! Ah ah ah ! Vous voilà bien eus.

Et oui c’est de Terroristars dont il s’agit ici.

Outre la similitude de style costumier et vestimentaire (bien que Terroristars fasse même dans le gore, ce qui laisse au début présager qu’on a peut-être affaire à un groupe de death), la similitude avec les 9 masqués se retrouve aussi un peu dans le style musical, bien que pour être tout à fait honnête, des rapprochements soient plutôt à faire auprès de groupes comme Soulfly ou Sepultura (du temps de Roots) puisqu’on retrouve majoritairement sur ce Satanistars des structures simples, et des plans « in your face tiens ramasse tes dents, et prends donc tes gencives tant que t’y es ça pourra te servir », agrémentés parfois d’éléments tribaux (comme sur « Choque 2004 »).

La production est excellente (made in Fredrik Nördstrom s’il vous plaît), le son est particulièrement lourd et puissant et sert parfaitement les vocations bourrines du groupe. Oui car j’ai parlé de néo, mais je vous prie de bien vouloir noter qu’il s’agit vraiment de néo bourrin, on est à des kilomètres de Linkin Park.

Cette précision étant faite, il me semble utile d’ajouter que la grande particularité de ce groupe est qu’il chante dans sa langue maternelle, donc en espagnol. Ca change de tous les ersatzs de néo brutal à 2 balles, et ça donne une force et une dynamique réelles aux compos du groupes (écoutez donc ce « Padre Sin Fe » incendiaire). Cela rapproche aussi quelque part le groupe d’un groupe comme Brujeria, même si ce dernier reste encore un poil plus violent et extrême. « Damage Is Done » (sur lequel seul le refrain est chanté en anglais) illustre bien le rattachement du groupe au mouvement néo avec toute une partie chantée en voix quasiment claire. Pour le reste, le registre vocal dominant (puiqu’à part le morceau susmentionné il n’y a quasiment pas de parties « chantées ») tient du chant agressif bien rocailleux et scandé.

11 titres et presque autant de pains dans la gueule, cet album est une vraie réussite que les amateurs de bon son violent et direct ne manqueront pas de déguster comme il se doit, bien saignant.

  1. santa agonía
  2. padre sin fe
  3. derrotistars nu mierda
  4. evil melodies
  5. vuela tu cabeza
  6. himno de guarro
  7. psycho surfer
  8. traidor hijoputa
  9. damage is done
  10. choque 2004
  11. norte errante
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. melc says:

    le chant en espagnol de otute façon ça tabasse !!!

  2. ldp says:

    C’est une pure tuerie ce truc, d’accord avec la chronique, Terroristars c’est que des gros pains dans la gueule. Pour infos ils passent le 19 Juin à Paris à la loco avec AVULSED / DARK AGE / COPROFAGO / B.O.G et SUIDAKRA, ça va tout arracher.

  3. Crusto says:

    J’avais écouté tres rapidement déjà. Je trouve que c’est plutot bien foutu, mais j’ai vraiment du mal avec le chant clair.

    Par contre le chant en espagnol, ça fait mouche a chaque fois! C’est une langue parfaite pour etre hurlée je crois :-D

  4. Ilhan says:

    Le néo devrait plus souvent ressembler à ça, testosterone au max :D

  5. meshujira says:

    un bien bon disque, raffraichissant, éxotique et énergique. 15.5/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *