Today Is The Day + Ximel + Comity – 06 août 2005 – Batofar – Paris

Pas de commentaires      2 770

Le Batofar accueillait en ce Vendredi 6 Août une date plutôt extrême. D’ailleurs, c’était relativement risqué de faire jouer ce genre de groupes en pleine période de vacances. Mais risqué ou pas, le public s’est déplacé, pour atteindre l’honorable chiffre de 150 personnes. Pas mal du tout.

Enfin quoi qu’il en soit, tout le monde ou presque se pointe vers 18h, heure à laquelle le concert était censé débuter. Comity débarque sur scène (avec un nouveau bassiste), il est 19h.
Le groupe parisien jouera les trois quarts de son ep Andy Warhol Sucks, disque différents des autres productions du groupe. Les breaks sont encore très présents, la musique est chaotique comme avant, mais le chant est moins varié (mais toujours aussi bon) et les riffs sont différents, plus « convergiens », plus rapides. Le groupe assure, mais les passages calmes paraissent trop longs en live. Le chanteur est présent, et les autres musiciens ne joueront pas dos au public comme lors de certains concerts récents du groupe.
Le public réagi bien, et le temps passe relativement vite, malgré les longueurs. Un bon concert avec un son pas mauvais pour commencer cette soirée.

Le temps de prendre une bière et d’écouter le prochain Es La Guerilla en fond sonore, et c’est Ximel qui débarque. Le trio basque officie dans une sorte de post hardcore/sludge/post rock, entre Mogwai et Neurosis. Les morceaux sont très bons, assez longs et prenants. Le bassiste, qui se démerde pas mal du tout, est a fond dans son tripp, et y’a de quoi. Le chant par contre, qui est surtout produit par le chanteur, est à la limite du pourri. Mais heureusement, il n’y aura pas beaucoup de vocaux dans cette musique.
Une belle découverte, peut être même le groupe de la soirée, à écouter sur album.

Changement de matos, et c’est Today Is The Day qui débarque sur scène… Mais qui débarque longtemps avant de commencer le concert, car le micro du chanteur ne marche pas. Presque trois quarts d’heure avant que le problème soit réglé ! Et pendant ces longues et interminables minutes, un seul membre du groupe est prêt, le batteur. L’ancien batteur étant désormais dans Mastodon, tout le monde voulais voir ce qu’allait donner ce jeune batteur, Jeff Lebhorer, dans un groupe aussi taré. Mais le Jeff a l’air pas mal barge aussi, à croire son énorme tatoo « Jef Leppard » rouge et jaune sur le torse, et les écritures étranges sur les bras.
Le problème de son réglé, Steve Austin et son groupe commencent le carnage. Enfin quoi qu’il en soit, avec un leader aussi déglingué que lui, le groupe ne jouera pas de la pop. Un méchant mixe de toutes les musiques extrêmes, et le tour est joué. Les classiques sont de la partie ce soir, tirés autant de Kiss The Pig que de Supernova ou In The Eyes Of God. Le son n’est pas mauvais, mais la voix n’est pas assez audible. On aurait préféré entende plus Austin et son bassiste plutôt que le chanteur de Ximel, mais bon, tant pis.
Le taré front man de Today Is The Day lâchera sa gratte sur un morceau pour laisser la place à un duo drum & bass extrême, lui se concentrant uniquement sur les parties vocales hurlées à la manière d’un goret égorgé. Oui, Austin a une voix particulière. Et le batteur dans tout ça ? Bah il s’amuse ! Avec une batterie dépouillé au maximum, il blastera toute la soirée sans montrer un signe de fatigue, et avec une aisance technique et physique déconcertante. Ce n’est pas le meilleur batteur du monde, mais le mec assure pas mal, surtout qu’il joue pied nu et qu’il regarde le public dans les yeux.
Le concert avance, le public n’a pas l’air super vivace, surtout dans les parties euh… ‘lentes’…La fin du concert arrive, et le pseudo rappel limite ridicule dure une minute avant que les musiciens reviennent sur scène… pour enlever le matos.

Le concert se fini, il est 23h20. Ce concert sera bien sympa, avec un son correct et des groupes assurant pas mal. Comity s’affirme comme une valeur montante de la scène française, Ximel bonne surprise, mais chant craignos comme pas possible, Today Is The Day bourrin et parfois brouillon, mais les fans auront aimé.


Merci à Arno et Virgil@SBR

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *