The Fall Of Troy – Doppelganger

11 Commentaires      1 688
Style: rock indé/hardcore épileptiqueAnnee de sortie: 2005Label: Equal Visions Records

Après un 1er album de la trempe de leur éponyme, on pouvait s’attendre à du bon pour le 2ème album de The Fall of Troy, qui, on l’espérait, gommerait le défaut principal de celui-ci, une auto-production assez approximative. C’est chose faite, voici Doppelganger qui sort sur Equal Visions, label américain à forte connotation émocore.

Leur style parfaitement identifiable, qui faisait de leur 1er album une découverte iconoclaste est toujours le même, une musique originale forgée par 3 jeunes dingues apôtres des dogmes vivacité, schizophrénie et instrumentation débordante tout en restant dans un schéma émo/rock.

Plusieurs titres du 1er album (« I Just Got this Symphony Goin’ », « Mouths Like Sidewinder Missiles », « Wacko Jacko Steals and Elephant Man’s Bones ») sont ici remaniés et réenregistrés, avec certes les vocaux les plus agressifs un peu en retrait, mais la production leur donne par contre une puissance bienvenue qui leur manquait cruellement.
Les nouveaux morceaux ont des titres tout aussi délirants n’ayant rien à voir avec le contenu des paroles, « We Better Learn to Hotwire a Uterus »? « Macaulay McCulkin »? Je crois qu’il ne vaut mieux pas essayer de capter.
A peine l’album lancé, « I Just Got this Symphony Goin’ » déboule avec son énergie débordante, le délire est déjà aigu même si le pire reste à venir. La musique de The Fall of Troy navigue entre un rock indé sur-speed et des plans chaotique inspirés du hardcore du même nom, marqués par le jeu de guitare frénétique si particulier.

Je reste un moment sur le jeu de guitare car c’est vraiment ce qui marque le plus à la première écoute de cet album, virtuose au style unique, ça s’excite sur les cordes, ça patine sur les frettes en petites successions rapides de notes liées insérées dans les riffs, comme si le gratteux avait voulu démontrer qu’il pouvait faire seul le boulot de 2 guitares. Si certains les comparent avec The Mars Volta, ce n’est qu’au niveau de certains riffs rappelant la folie guitaristique d’Omar, sur « The Hol[]y » particulièrement.
Ce jeu est en avant quelle que soit l’intensité du morceau, des plus poppy à ceux se rapprochant le plus d’un screamo/hardcore, mais comme le groupe est un trio, la basse et la batterie occupent également une place importante dans le son du groupe, et assurent une rythmique énergique, puissante et fournie.

On ne peut que constater que le groupe a allégé le propos au niveau vocal, les hurlements rageurs sont toujours très présents mais moins acérés même s’ils reviennent sur « Tom Waits » entre autres à une folie vocale digne de Sikth. En général le groupe alterne chants émo/pop joyeux débordant sur le falsetto et hurlements acérés, un peu à la manière des Blood Brothers.

L’écoute de cet album n’est pas très reposante, toujours sur le qui-vive, sans cesse changeante, chargé en voix stridentes et riffs perçants, difficile de se laisser aller au calme et à l’apaisement avec ça dans les oreilles, c’en est même un peu usant. Pourtant le groupe ne s’épargne pas les envolées mélodiques dignes de l’émo le plus pop et les élans mielleux, mais il ne s’y égare jamais longtemps.

Le groupe est quand même jeune et ça se ressent, le tout manque un peu de cohérence mais The Fall of Troy possède un talent créatif certain, une volonté de se dépasser, qui avec un peu plus de maturité risque de nous étonner dans le futur.

  1. i just got this symphony goin’
  2. ace one scene one
  3. f.c.p.r.e.m.i.x.
  4. “you got a death wish, johnny truant?”
  5. mouths like sidewinder missiles
  6. the hol[ ]y tape
  7. laces out, dan!
  8. we better learn to hotwire a uterus
  9. wacko jacko steals and elephant man’s bones
  10. tom waits
  11. macaulay mcculkin
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 502 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

11 Commentaires

  1. olis says:

    mon album de l’année.
    19/20

  2. radius_greg says:

    vraiment un excellent album, un groupe au potentiel énorme qui va faire très très mal si il continue sur cette lancée.

  3. darkantisthene says:

    aaaahhh mais c’est insupportable ça!
    désolé pour ce commentaire négatif mais comme je vois des éloges, même si ce n’est pas mon style de prédilection je vais écouter tout de même

  4. kollapse says:

    Excellent album. j’avais déja bien aimé leur 1er, là c’est encore meilleur! En effet ça me fait penser à une rencontre entre Mars Volta et Blood Brothers, ce qui n’empêche pas ces douès jeunots de ne pas être dénué d’une personnalité…Energique, surprenant et frais voilà les mots qui me viennent à l’écoute de ce skeud. Une des révélations de l’année pour ma part. 16.5/20

  5. fewz says:

    un BON 18 pour moi!!!

  6. Julien says:

    Si je trouve le mp3 horrible ya t il une chance que j’apprecie l’album ? :P

  7. olis says:

    oui f.c.p.r.e.m.i.x. c pas la mieux :)

  8. Monster says:

    Ayant ecouté le MP3, j’aime bien la zik, mais encore une fois, avec une grande partie de la scene « emo », j’aime pas trop la voix de tafiolle adolescente.

  9. Monster says:

    Ouais non mais franchement musicalement c’est accrocheur ya pas à dire… fin moi j’accroche quoi… rhaaaa mais cette voix de djeuns très pop ça gache un peu…

  10. fewz says:

    le groupe peut faire un grand merci à Hot Cross quand même…

  11. kollapse says:

    Merci à eux-mêmes surtout, cet album est énorme :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *