VR SEX – Rough Dimension

Pas de commentaires      123
Style: synthpunkAnnee de sortie: 2022Label: Dais Records

Trois ans après le frustrant Human Traffic Jam (EP gloubiboulga entre hits et expérimentations assez peu intéressantes), VR SEX tient sa revanche et vient balayer cette semi-déception avec son premier long-format ! Car Rough Dimension propose neuf titres (en réalité huit car « Cyber Crimes » est un court interlude) parmi les plus entêtants que le trio ne nous a jamais offerts. Noel Skum (aka Andrew Clinco de Drab Majesty qui a mélangé ironiquement les lettres d’Elon Musk) et ses acolytes Z.Oro (Aaron Montaigne de Antioch Arrow) et Mico Frost (Second Skin) ont ici bossé avec Ben Greenberg (Uniform) qui a vraiment magnifié leur mix de synthpop et de punk.

Malgré des contours toujours aussi sombres ayant pour inspirations la déshumanisation via la technologie, la qualité du songwriting de VR SEX a vraiment fait un bond en avant. Dès l’introductif « Victim Or Vixen », on se rend compte combien l’efficacité est de mise dans ce véritable hit aux délectables harmonies derrière cette voix déformée conservant l’aspect oppressant de leur musique. Un titre d’ouverture qui offre aussi des guitares plus mélodiques (pouvant rappeler Killing Joke), notamment le motif de fin de morceau (que l’on retrouvera avec plaisir sur « Glutton For Love »), donnant envie de pogoter avec des robots.

Si l’on flirte parfois avec Drab Majesty (« Walk Of Fame » qui dégage une atmosphère de rêverie un peu à part sur cet album), Rough Dimension propose une collision de mélodies plus franches qu’à l’accoutumée avec ces tendances noisy. Ce cocktail fonctionne totalement, par exemple sur l’excellent « Taste Of Hate » (qui nous amène du côté du punk) ou encore sur la conclusion quasi new wave « End Vision » (avec un excellent break dans sa seconde partie), le trio sonne plus fédérateur que jamais.

On obtient là un album duquel il est difficile de décrocher, les hits (plus ou moins dansants) s’enchaînant sans que la claustrophobie ne prenne le dessus. Un sérieux prétendent au titre d’album de l’année !

  1. Victim Or Vixen
  2. Glutton For Love
  3. Cyber Crimes
  4. Live (In A Dream)
  5. Walk Of Fame
  6. Crisis Stage
  7. Taste Of Hate
  8. Snake Water
  9. End Vision

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.