Heaven Shall Burn – Antigone

Pas de commentaires      1 049
Style: deathcoreAnnee de sortie: 2004Label: Century Media

Et encore une découverte, une de plus, pourtant ce groupe d’origine allemande existe déjà depuis 8 ans et a 4 albums à son actif ainsi que 2 split cd’s et je n’en avais jamais entendu parlé, honte sur moi ! Alors que dire de ce groupe, tout d’abord qu’ils se sont formés en 1996 sous le nom de Consence et que suite à de nombreux changements de line-up ils ont opté pour Heaven Shall Burn.

Non ce n’est pas un groupe de black metal comme son nom et le logo pourraient le faire croire, on a affaire ici a du « deathcore » c’est-à-dire un mix entre le death metal et le hardcore pour ceux qui l’ignorent.

Venons en à cet « Antigone » qui démarre en douceur avec une intro classique, mais après ce n’est que du chaos hormis 2 instrumentaux qui permettent de retrouver un peu de souffle.
Du death metal, nos amis poètes ont retenu le côté malsain et le son qui est brut de décoffrage, vraiment très puissant.
Pas de parties de blasts sur cet album plutôt orienté mid tempo pour plus d’efficacité mais du coté de la double pédale pas de soucis il y a ce qu’il faut. Un morceau plus speed tout de même « Tree of freedom » qui ne fait pas de mal.

Les vocaux eux sont hurlés au possible frisant même le black metal mais dans l’ensemble on a bien affaire à un chant hardcore, ils osent même pousser la chansonette sur « the dream is dead » mais bon ce n’est pas Killswitch Engage non plus à ce niveau là …

Killswitch Engage …hum je crois que si je devais résumer cette kro en une ligne, je dirais c’est du Killswitch Engage mais en plus malsain … ah ben voila c’est dit, ne vous attendez pas à une musique très originale non plus donc.

Il y a un hymne selon moi sur cet album « the weapon they fear », si vous devez vous faire une idée sur cet opus c’est ce morceau que vous devez écouter en premier, c’est une bombe !

Un seul bemol tout de même, c’est méchant, c’est puissant, ça gueule, c’est bien foutu MAIS les 49 minutes de ce « Antigone » sont difficiles à s’enfiler d’une traite, la faute probablement à un son trop brut mais ce n’est que mon avis.

La production n’est pas parfaite donc, mais pour leur prochain skeud, si ils prennent Andy Sneap ça sera l’album de l’année !

  1. echoes (intro)
  2. the weapon they fear
  3. the only truth
  4. architects of the apocalypse
  5. voice of the voiceless
  6. numbing the pain
  7. to harvest the storm
  8. risandi von
  9. bleeding to death
  10. tree of freedom
  11. the dream is dead
  12. deyjandi (outro)
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *