Kaddisfly – Did You Know People Can Fly

Pas de commentaires      1 109
Style: rock fusionAnnee de sortie: 2003

Après 2 EP dans un style néo-métal assez commun, Kaddisfly revient avec un album très surprenant et beaucoup plus ambitieux. Dès l’intro de « Wounds From A Friend Can Be Trusted », c’est clair que Kaddisfly, sans la renier, s’est éloigné du style de ses premières compositions. Ils se rapprochent maintenant musicalement de Dredg ou Oceansize, c’est dire la qualité de ce Did You Know People Can Fly.

Le groupe tisse un rock complexe et versatile avec un esprit très ouvert et artistique, approchant des styles assez variés mais avec une assise puissante proche du métal.
L’utilisation du piano, de multiples guitares et l’ajout de samples discrets forment des couches et des textures qui participent à la qualité de l’ensemble. L’album comporte d’ailleurs de nombreux moments instrumentaux, comme le très fusion expérimentale « Unto Dark Hours; A Time Machine » sur lequel s’ajoutent des voix féminines aériennes sur la fin.
Malgré sa complexité, cet album n’est jamais pompeux ou chiant comme peuvent l’être certains groupes progressifs, il y a toujours une recherche de mélodies et de rythmes accrocheurs. « Midnight In Shanghai » en est l’exemple parfait, avec son arpège de guitare d’inspiration asiatique sur lequel la basse groovy se pose admirablement, puis la voix assez proche de celle d’Incubus.

La rythmique est toujours riche, basse comme batterie étant très présents avec un jeu fourni, partant parfois dans des tournures jazz, sachant jouer avec technicité ce qui les rapprochent ici d’un groupe comme The Apex Theory. Comme la leur, la musique de Kaddisfly est tout de même très énergique, les racines néo-métal sont toujours perceptibles, la guitare est souvent saturée et ils doivent sûrement avoir un bon gros son en live.

Bref si vous aimez une version du rock complexe et technique tout en restant facile d’accès grace à des mélodies pop et une voix qui reste claire, Did You Know People Can Fly? de Kaddisfly ne peut que vous plaire.

Le meilleur moyen de vous convaincre est que vous y jetiez une oreille : quelques morceaux sont téléchargeables en mp3 ici

  1. wounds from a friend can be trusted
  2. enemies multiply kisses / eventide, 6:33pm
  3. midnight in shanghai
  4. unto dark hours; a time machine
  5. vacation on an invisible plane/cast astray among makers made
  6. manhattan loves you
  7. unabridged, en masse
  8. day disappears with the absence of night
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 499 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *