Last Days Of April – Angel Youth

8 Commentaires      1 264
Style: emopopAnnee de sortie: 2000Label: Bad Taste Records

J’ai découvert ce groupe en voyant son nom appraître dans un ou deux webzines. Et quelle découverte, une véritable pépite, le trésor (caché pour moi). Le genre de truc à vous chambouler votre vie, enfin vos prochains mois disons. Ce groupe suédois encore tappi dans l’ombre a sorti cette année son quatrième album (que je chroniquerai bientôt), et a déjà une assez longue carrière. La chronique que je vous propose ici est celle de son deuxième album, « Angel Youth ». Bijou de pop, d’emopop disons certains, chose incongrue car le géniteur de Last Days of April ne sait même pas ce que c’est que l’emopop. c’est vrai que le nom du groupe fait vraiment très emo-band, mais bon ça n’en est pas un. Selon les dires du groupe ce nom viendrait d’une chanson de Prince: « Sometimes it snows in April ». Peu importe, mettons de côté ces formalités de présentation et attachons nous à ce « Angel Youth ».

Dix Chansons, autant de perles, autant de tubes, autant d’emotions que dans 10000 « instants nutella ». L’exercice de qualification de la musique des suédois se relève difficle mais dès les premières secondes on sait que l’on va inffuser tour à tour dans une pop lente, faite de torpeur, mais une pop efficace et criblée de mélodies tant imparables que bouleversantes. Certains dirons que je fais de l’esbrouffe…?? Que nenni!

Toutes les chansons sont géniales, fraîches, parfois acidulées, mais toujours apaisantes. Le chef d’oeuvre de cet album restera pour moi « The Days I Recall Being Wonderful »: une monument d’électropop. Le sample génialissime (présent d’un bout à l’autre) qui semble étrange au début se fait alors l’armature bancal de cette chanson qui pourrait servir dans les écoles de mélodies pop. On est littéralement mis KO par la mélodie, l’impression qu’un brouillard de mélancolie flotte autour de nous. Une force désespérante vous fait avancer dans la foule sans qu’un regard ne soit échangé, sans qu’aucune questions ne traversent votre esprit; l’unique sensation d’être seul au monde.
Malgré ce côté très pompeux et surement trop pop pour certains le groupe joue la dérision en balançant à la fin de la chanson un simili-solo qui vient tout casser. Malin de gérer cet excès pop de cette manière!

Les violons sont de sortis dès la première chanson, et ils les sortent trop souvent?…Et alors, il est où le souci? Parfois on pense à l’efficacité pop des Goo Goo Dolls? C’est possible!
Hein? Quoi? Les Textes ne parlent que d’amour? Erf, je m’en fous, c’est trop bon quand même. Ce disque me rend fou, et je le défendrai quoi qu’on en dise!

C’est devenu un de mes disques incontournables, le disque je n’aurais jamais espéré écouté, le disque improbable! Tout simplement génial, bien plus que simplement excellent. J’en suis tout bouleversé, pardonnez moi, je m’égare.
Les mots me manquent pour en parler.

Ecoutez le IMPERATIVEMENT! C’est tout.

  1. from here to anywhere
  2. aspirins and alcohol
  3. the days i recall being wonderful
  4. will the violins be playing
  5. glowing me choking you
  6. make friends with time
  7. two hands and ten fingers
  8. life companion murphy’s law
  9. down in the aisle (with you)
  10. make friends with time instrumental
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

8 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Voilà où mène l’abus de Converge! obligé de s’écouter de l’émo pour décompresser…

  2. Bru says:

    nan last days c vrai que c vraiment cool.Mais je vais me pencher sur le deuxieme album que je connais pas.

  3. fewz says:

    c’est celui-là le deuxième album

  4. Pierre says:

    Ce cd date du 15 mai 2001, ils ont sorti un autre album « Ascend to the stars » sorti le 3 jun 2003…

  5. jonben jonben says:

    Effectivement. Fewz a voulu faire la chronique de celui-ci qu’il a beaucoup aimé avant de faire celle du dernier.

  6. fewz says:

    discographie de ldoa: « rainmaker », « angel youth », « ascend to mars », et « if you loose it » (sorti en 2004) que je vais chroniquer très bientôt. voilà voilà

  7. Djou says:

    Angel youth est le troisieme album. Il y a eu d abord un St, rainmaker, angel, ascend et if you.

  8. wandering star says:

    le nom du groupe m’a tout de suite plu, très évocateur, sans trop savoir ce que cela pouvait bien évoquer, et après?
    après la chronique plutôt enflammée de fewz m’a convaincu d’y jeter une oreille, et depuis j’écoute ce disque en boucle, certainement le meilleur qu’ils aient fait… com me le confirmera la chronique du dernier en date!
    pr ceux qui ont accroché je ne saurai trop leur conseiller d’aller faire un tour du côté de death cab for cutie, groupe d’indie pop tt aussi magique et inspiré. l’écoute de « transatlanticism » devrait mettre tt le monde d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *