Open Hand – You and Me

4 Commentaires      1 220
Style: heavy rockAnnee de sortie: 2005Label: Trustkill

En ces temps où les radios dites rock sont polluées par les ritournelles de pseudo-dandys sans talent, Open Hand apportent un peu d’air frais. Ca faisait un bail que je n’avais pas écouté du rock si cool, dans le sens décontracté, joyeux, et pourtant recherché et porté par les guitares.

Au départ, Open Hand était connu comme un groupe « émo ». Leurs 2 premiers EPs avaient été réunis en un album par leur label Trustkill qui prit le nom de The Dream. Cet album était déjà bon, éloignés des clichés et plutôt imaginatif mais quelques mois après sa sortie en 2003, Open Hand a souffert des départs de la moitié du groupe, puis du batteur qui, lassé de voir le groupe stagner, est parti rejoindre Saosin.
Restait Justin Isham, chanteur, guitariste et compositeur, donc âme du groupe, qui après quelques temps d’incertitude a décidé d’enrôler 3 nouveaux comparses pour mettre en boîte ce 2ème album…

Curieusement Isham a décidé de modifier sensiblement sa musique, lui insuffler une bonne dose de psychédélisme, et remplacer tout ce qui pouvait sonner hardcore par des riffs plus heavy rock. Par rapport à The Dream, la première chose qu’on remarque est le goût qu’a pris Isham pour les riffs stoner bourrés de fuzz. Dès le premier titre de ce You and Me, on est dans l’ambiance, un gros riff bien speedé entourés de sons baignés d’effets. Puis vient « Her Song » et ce sera un son rock aérien et travaillé. Cette alternance se retrouvera au court de l’album, les titres plus ou moins rentre-dedans se succédant, qu’on pourra tour à tour comparer aux Queens of the Stone Age ou aux Foo Fighters.

Mais l’entité propre d’Open Hand est bien le feeling présent dans les guitares, Isham a du talent pour composer des riffs accrocheurs, rappelant le meilleur de 35 ans de rock n’roll psychédélique. Sachant rester simple la plupart du temps, la musique d’Open Hand devient cependant souvent assez sophistiquée, le solo de « Tough Guy » ainsi que d’autres passages de l’album peuvent même parfois faire penser à The Mars Volta grâce à des ajouts de claviers ou de percussions.

La voix d’Isham est d’une douceur aérienne, elle coule avec onctuosité, n’hésitant pas à passer de temps en temps en falseto (voix de tête aigue). Il est appuyé par le chant du nouveau batteur, assez similaire, qui se révèle bien présent aussi, les voix se répondant très souvent. Sur 3 titres, 3 chanteuses sont invitées à apporter leurs contributions. Leurs voix sont toutes assez typées punkette, entre Breeders et Distillers, leur interêt est donc qu’elles contrastent avec les voix masculines.

Je regretterais seulement de The Dream la rythmique qui était bien plus volatile -moins rock carré-, la double a par exemple totalement disparu alors qu’elle était justement utilisée de façon originale, présente même sur les passages les plus calmes. Mais ce nouvel Open hand est tout aussi intéressant, la musique du groupe dégage maintenant une nonchalance baignée de bonne humeur, aussi éclatante que l’artwork est coloré, qui nous déplace facilement dans ces contrées ensoleillées que sont les déserts californiens… et ça fait du bien ces temps-ci où on se les gèle. Agréable et s’écoutant facilement, You and Me passe comme une lettre à la poste. Certainement un des albums rock notables de cette année.

En écoute ici : http://www.trustkill.com/openhand/youandme/

  1. pure concentrated evil
  2. her song
  3. tough girl
  4. you and me
  5. tough boy
  6. jaded
  7. the ambush
  8. take no action
  9. newspeak
  10. crooked crown
  11. the kaleidoscope
  12. waiting for katy
  13. trench warfare
  14. hard night
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Monster says:

    ça fait du bien ce genre de groupe de rock avec un feeling 70’s !

  2. Pierre says:

    Je trouve ça d’un chiant pas possible, à classer avec Adema. Par contre c’est un très bon cd pour mettre ds une musique de teen movie!!

  3. Fab says:

    Cet album n’à rien à voir avec « the dream », il est d’une platitude incroyable.Open hand a perdu toute son originalité et son punch.

  4. kollapse says:

    j’aime bcp ça rock, c’est rafraichissant, ça sent les vacances et comme il m’en faut je ne peux qu’apprécier! Possède le coté leger d’un fu manchu ou qotsa, open hand nous pond un bien bon album, inspiré, et franchement je ne m’en lasse pas le moins du monde!16/20 aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *