Prostitute Disfigurement – Left in Grisly Fashion

2 Commentaires      1 005
Style: death metalAnnee de sortie: 2005Label: Neurotic Records

Vous aimez le métal extrême et souhaitez transmettre votre passion à quelqu’un de votre entourage ?
Petit conseil du jour : évitez de lui faire écouter Left in Grisly Fashion, ce 3ème album des nééerlandais de Prostitute Disfigurement.
En effet, il est quasiment certain que la réaction de votre interlocuteur soit l’une ou/et l’autre des suivantes :
– une moue de dégoût et un commentaire du style : « putain t’appelles sérieusement ça de la musique ? »
– une grosse crise de rire.

C’est que PD (désolé mais ça va plus vite) fait non seulement de la musique violente, brutal death oblige, mais la grande particularité qui saute aux oreilles immédiatement, est le « chant ». Je dis « chant » car on ne peut pas vraiment qualifier de tel les bruits extraits de la gorge de Niels, hurleur du groupe. En fait il n’y a pas de paroles dans PD, autres que des « ui ui ui uiiiiiii ui ui ui » ou des « rooooo ro roooooooooooooo ». On pense soit à un ours au réveil de temps en temps, mais surtout la plupart du temps à un cochon à qui il reste très peu de temps à vivre.

Alors c’est certain qu’au départ on trouve ça marrant. Et puis on se prend au jeu, et on se rend compte que paroles ou non, cochon ou pas, on a affaire à un excellent album de brutal death, pas bien original mais bougrement efficace. Ca blaste sévère, et à toute vitesse, la double étant quasiment constamment de la partie durant les 29 minutes que dure l’exercice. Bref ça ne fait pas dans la dentelle.

Difficile de mettre en avant un titre plutôt qu’un autre, l’ensemble formant un tout homogène et d’une efficacité redoutable.

Les amateurs du genre trouveront donc largement leur compte, et les détracteurs de metal extrême auront grâce à PD encore un peu plus de grain à moudre…

  1. body to ravage
  2. freaking on the mutilated
  3. left in grisly fashion
  4. the corpse garden
  5. bluedrum torso
  6. victims of the absurd
  7. shotgun horror
  8. disemboweled
  9. in death’s decay
  10. bloodlust redemption
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 900 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Marc says:

    C’est bien de la musique de PD, si je ne me trompe… (Ho ho ho…). La voix de goret est assez amusante en effet :-p

  2. Neurotool says:

    Musicalement très efficace, les compos ne sont pas trop linéaires ce qui assez rare pour être souligné. Par contre c’est clair que la voix est linéaire « Gruik Gruik » pendant une demi heure… çà fait supplice chinois au bout d’un moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *