Heaven Shall Burn – Split Program 2 Avec Caliban

1 Commentaire      629
Style: deathcoreAnnee de sortie: 2005Label: Lifeforce

Les deux poids lourd du métal hardcore allemand se donnaient rendez-vous une seconde fois afin de mettre au monde le petit frère du Heaven Shall Burn/Caliban Split Program I sorti en 2000. Evidement, c’est très casse-gueule pour deux groupes de refaire ensemble un second split, car on serait bien évidemment incités à les comparer. Ici, il n’est pas question de comparer le Split Program I au II mais plutôt de juger l’évolution du groupe par rapports aux disques précédents.

Tout d’abord, je vais commencer par Heaven Shall Burn. Ils jouissent d’une excellente réputation, autant scénique que sur disque. Leur discographie se compose de Asunder, son premier disque, suivi du culte Whatever It May Takes et son énorme The Fire, pour enfin arriver au dernier en date qui est Antigone (le plus connu, avec le ‘hit’ « The Weapon They Fear »). A ces trois disques, il faut ajouter trois splits dont deux avec Caliban (Split Program I et donc désormais le II) et un avec Fall of Serenity.

Musicalement, Heaven Shall Burn est un groupe de deathcore tendant vers le black pour le premier disque, avec de grosses influences thrash mais aussi hardcore concernant le chant et la présence de moshparts. Donc sur ce Split Program II, on aurait pu penser que le groupe jouerait ce qu’il a toujours fait. Sauf que tout peut arriver… Fini les moshparts, fini les riffs qui faisaient du groupe sa marque de fabrique, et bonjour le melodeath, ça sent la Suède aà plein nez, et je trouve ça assez dommage. Le groupe allemand sonne comme tous les groupes metalcore du moment, c’est à dire des riffs archi-pompés sur In Flames mixé à du At The Gates, avec une voix hardcore et deux influs hardcore ici et là. Donc oui, les quatre nouveaux titres (en fait, il y’en a six frappés du cachet HSB sur ce split, mais « Downfall Of Christ » est une reprise de Merauder et « Destroy Fascism » une de Endstand) sonnent franchement comme du Shadows Fall et tous les clones NWOAHM qui ne jurent que par la Suède. La voix, elle, n’a par contre pas changé d’un iota, toujours hurlée avec ce timbre particulier façon hardcore. Sincerement, les morceaux ne cassent pas des briques. Ils sont mêmes décevants. En fait, aucun titre composé par Heaven Shall Burn ne sort réellement du lot, malgré les quelques bons passages, notamment cette incorporation de clavier sur « No One Will Shed A Tear ». Etrange changement de direction…

Ensuite, Caliban. Le groupe fut rapidement catalogué comme l’un des plus grands espoirs de la scène européenne grâce à ses deux premiers et excellents disques que sont A Small Boy And A Grey Heaven puis Vent. Ensuite, l’incorporation du chant clair (souvent raté) de façon systématique sur Shadow Hearts et Opposite From Within ont fait fuir la plupart des fans originels du groupe. A leur actif, on peut aussi ajouter les deux splits avec leurs homologues allemands.

Musicalement, Caliban prouve tout seul comme un grand son manque d’inspiration et sa baisse de régime. Pour preuve, sur les cinq morceaux estampillés Caliban, quatre sont d’anciens morceaux du groupe réarrangés (enfin charcutés, plutôt) pour l’occasion. C’est vrai quoi, c’est fun de sortir un split en casant des anciens (et excellents pour la plupart) titres tout en les rendant médiocres, mis à part un dont je parlerais un peu plus tard. Le seul nouveau morceau du groupe est « The Revenge », et c’est un véritable carnage. Tout ce que Caliban fait de pire est compilé dedans. Du chant clair mélodique chanté faux (c’est un style on va dire) aux riffs réchauffés en passant par le groove totalement inefficace… Un morceau de trop mais qui montre les limites actuelles d’un groupe qui tourne en rond et qui s’est vautré volontairement dans la vague metalcore franchement saoûlante et sans intérêt en vogue ces temps-ci. Toutefois, il n’y a pas que du mauvais dans ce qu’a fait Caliban pour ce split. Par exemple le morceau « One More Lie » est donc le fameux morceau dont je m’étais promis de parler. C’est simplement le seul digne d’intérêt. D’une, par son intro, de deux par son riff principal et de trois par son absence de chant mélodique. Mais bon, il ne s’agit pas réellement d’une création ‘Caliban cuvée 2005’ puisque ce morceau était déjà présent sur le premier split avec Heaven Shall Burn (si c’est pas se foutre de la gueule du monde, c’est quoi ?).

Pour résumer, Heaven Shall Burn change de style. Mode réac’ en marche, c’était quand même mieux avant. Que le groupe ait décidé de varier sa gamme, tant mieux pour lui. Si le groupe continue ce genre de musique, les fans des anciens disques se tourneront pour la plupart vers d’autres groupes. Caliban, lui, enchaîne les sorties oscillant entre le décevant et la mauvais, et les cinq titres le confirment : un bon (« One More Lie », datant de 2000 et malgré le réarrangement, reste bon), trois médiocre (anciennement bons mais massacrés avec le réarrangement), et un franchement mauvais (« The Revenge »).

Un split sans réel intérêt et dispensable à mes yeux. Décevant quand on sait ce qu’ils sont (étaient ?) capables.

  1. unleash enligthment (heaven shall burn)
  2. no one will shed a tear (heaven shall burn)
  3. nyfood von (heaven shall burn)
  4. if this a man (heaven shall burn)
  5. downfall of christ (heaven shall burn, reprise de merauder)
  6. destroy fascism (heaven shall burn, reprise de endstand)
  7. the revenge (caliban)
  8. arena of concealment (caliban)
  9. one day (caliban)
  10. a summer dream (caliban)
  11. one more lie (caliban)
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Julien says:

    Une belle daube ce split ! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *