Queen – A Night At the Opera

12 Commentaires      2 045
Style: rock eclectiqueAnnee de sortie: 1975Label: EMI

Joss : Gros flash-back cette semaine pour cette rubrique Anthologik puisque l’album chroniqué est sorti avant la naissance de pas mal de personnes fréquentant ce site. En 1975 pour être exact, qui est aussi pour l’anecdote, l’année de ma naissance ; c’est dire l’ancienneté de l’objet… Le but avoué de cette chronique est donc de faire découvrir cet album au jeune d’aujourd’hui. Vous savez, celui qui croit que Max Cavalera à inventé le néo métal, que Dio est le premier chanteur de Black Sabbath et que Manowar est un groupe ringard (ha merde ça c’est vrai). Et bien que sait-il de Queen le jeune d’aujourd’hui ? Il connaît sûrement les tubes fréquemment matraqués sur les ondes, chante « We are the champions » à chaque retour de stade et agite même violement la tête en voiture à chaque diffusion de « Bohemian Rhapsody » car il a Wayne’s World pour film culte (note d’Angrom : tu sais ceux qui ont Wayne’s World pour film culte ne sont plus si jeunes, Joss) . Et bien justement ce « Bohemian Rhapsody » est issu de cet album d’anthologie. A Night At The Opera est le quatrième album d’une longue série entamée en 1971 par un groupe dont le line-up n’a jamais bougé d’un poil jusqu’à la tragédie que l’on sait. Une discographie qui s’étale donc sur 3 décennies et s’achèvera en 1991 avec Innuendo et la mort du chanteur Freddie Mercury. Ah Freddie, si il y a eu une grosse perte pour le rock c’est bien la tienne. Comment ne pas regretter cette voix fantastique et ce personnage excentrique, showman exceptionnel au sein d’un des groupes de rock les plus importants de l’histoire. Oui, on peut affirmer sans hésitation aucune que le groupe anglais compte parmi ceux qui ont le plus marqué leur époque, que l’on apprécie ou non leur musique.

Pourquoi choisir A Night At The Opera alors, sachant que Queen a sorti plusieurs albums incontournables (au milieu de quelques-uns plus dispensables il faut l’avouer). Et bien avant tout ce choix est personnel puisque c’est mon album préféré de Queen. Mais c’est aussi celui dont est issu un de leurs titres les plus fameux, j’ai nommé « Bohemian Rhapsody ». Pourtant comme pour tous les grands groupes, cet album ne se résume pas un titre phare. En effet A Night At The Opera possède bien son lot de pépites méconnues, je dirais même qu’il ne possède aucun titre faible et aligne de « Death On Two Legs » à « God Save the Queen » douze titres imparables d’une diversité éblouissante.

Mais je vais laisser la parole à un collègue, grand fan du groupe lui aussi, et vais le laisser décrire brièvement quelques titres et me soutenir dans le choix de cet album pour cette rubrique. Angrom c’est à toi !!!

Angrom : Effectivement cher ami, ce serait un peu réducteur de réduire A Night At The Opera à « Bohemian Rhapsody », même si cette dernière est à l’origine d’une des légendes les plus célèbres du groupe : trois semaines de studio auraient en effet été nécessaires pour enregistrer la célèbre partie de chœurs du centre de ce titre. Mais le disque a bien d’autres atouts que ce hit planétaire. Produit par Roy Thomas Baker, le disque possède un son exceptionnel qui n’accuse pas encore son age aujourd’hui. Il est amusant de se rappeler que jusqu’à la toute fin de sa carrière, les membres de Queen n’ont jamais composé comme un groupe, mais apportaient chacun des morceaux complets pour les intégrer à l’album, ce qui lui donne un petit côté patchwork très varié … on passe de titres plutôt excentriques composés par Freddie (« Lazing On a Sunday Afternoon », « Seaside Rendez-Vous ») à des titres plus hard rock comme le « I’m In Love With My Car » de Roger Taylor, sa seule composition retenue sur le disque. John Deacon a le droit aussi à une composition, et quelle composition : le célèbre deuxième single du disque : « You’re My Best Friend ». Mais personnellement, je trouve que c’est à Brian May que l’on doit les plus belles pépites de ce disque : « Good Company », « The Prophet’s Song »… et surtout « ’39 » qui doit être mon titre préféré de Queen de tous les temps, et sur lequel Brian ne se contente pas de jouer de la guitare , il chante également (tout comme sur « Good Company » d’ailleurs). Mais malgré ces différents apports et son coté patchwork, le disque possède tout de même une unité, aidé en cela par les arrangements, que les grincheux trouveront sans doute grandiloquents et baroques, mais merde c’est Queen donc c’est le jeu, qu’ils retournent écouter leurs démos de post-rock minimaliste. Bref, on ne s’ennuie jamais et chaque titre est une petite pépite qui vous remontera à coup sûr le moral, qui vous donnera envie d’aller de l’avant, vous mettra la banane, avec juste une petite pointe de nostalgie qui vous mettra le pincement au cœur nécessaire à vous faire hérisser les poils, voire poindre une larme en repensant à ce qui fut sans doute le plus grand groupe de rock de tous les temps. Quelque chose à ajouter, cher collègue ?

Joss : En fait j’aimerais insister sur cette capacité qu’avait Queen à ne jamais sortir deux fois le même titre et à se renouveler constamment. Le groupe pouvait au gré de ses envies, balancer un titre hard-rock bien efficace, une belle balade, des titres plus légers, des tubes formatés pour la radio ou des titres épiques fabuleux comme la très méconnue « The Prophet’s Song » avec son passage chanté en canon. Comment ne pas s’étonner (et se réjouir) d’entendre aujourd’hui un titre comme « Bohemian Rhapsody » diffusé régulièrement sur les radios en tout genre, même les plus convenues. Ce titre se situe pourtant à des années-lumière des standards imposés pour la diffusion radio. D’ailleurs il y a fort à parier que s’il sortait aujourd’hui personne ne s’aventurerait à le programmer. Comment ne pas admirer aussi cette autodérision dont a toujours fait preuve le groupe dans ses lyrics. Car il faut oser, quand même, donner des noms tels que « I’m In Love With My Car », « You’re My Best Friend » ou « Love Of My Life » à ses chansons… surtout pour un groupe de rock. Mais c’est ça la magie Queen, le kitsch et le second degré assumés couplés à une qualité de composition et d’interprétation hors pair pour un groupe qui sans se prendre au sérieux aura rassemblé des milliers de fans à travers le monde sans sacrifier son intégrité.

Si A Night at the Opera n’est pas forcément le point culminant de la carrière de Queen, il est à coup sûr le premier album incontournable du quatuor. Aujourd’hui sort une version remasterisée avec DVD bonus racontant la genèse de l’album, des titres lives, une version en 5.1,etc. L’objet parfait pour découvrir ou redécouvrir ce petit bijou oublié. Cher Angrom j’ai l’honneur de te laisser le mot de la fin, même s’il resterait encore beaucoup à dire à mon avis.

Angrom : Et bien, espérons que nous aurons donné envie à ceux qui ne le connaîtraient pas encore de se ruer sur A Night At The Opera afin d’en apprécier toutes les subtilités. Signalons tout de même que son pendant à la pochette noire A Day At The Races, enregistré peu ou prou à la même période, est fort recommandable également. God Save The Queen !

  1. death on two legs
  2. lazing on a sunday afternoon
  3. i’m in love with my car
  4. you’re my best friend
  5. ’39
  6. sweet lady
  7. seaside rendezous
  8. the prophet’s song
  9. love of my life
  10. good company
  11. bohemian rhapsody
  12. god save the queen

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

12 Commentaires

  1. Cactus says:

    Bravo les mecs, j’admire votre ecclectisme ;-) Queen est un grand groupe et il fallait oser les chroniquer

  2. matstriker says:

    mission réussie, les gars…

  3. So says:

    Lu et approuvé !

  4. n1tien says:

    un album que mon père m a fait découvrir il y a quelques mois, et depuis, je me l écoute très très régulièrement. Il est tout simplement magnifique, que de hits en puissance. Le son est hyper actuel, on est loin de se croire en 1975. J en ai les poils qui se dressent!

  5. n1tien says:

    ptet ke joss ou angrom pourront m éclaircir, je me demande qui chante sur « i m in love with my car », merci d avance les coupins, et encore merci pour cette chronique!

  6. Angrom Angrom says:

    N1tien, voilà ta réponse. C’est roger Taylor qui chante sur « I’m In Love With My Car »
    Plus d’infos sur cette page Wiki qui m’a d’ailleurs été utile pour les crédits détaillés du disque. http://en.wikipedia.org/wiki/A_Night_at_the_Opera_%28Queen_album%29

  7. dark hypp says:

    sympathique chronique!

  8. megadave says:

    bordel !! moi aussi je suis né en 1975, je trouve wayne’s world culte et je ne suis pas un vieux crouton !!!!
    Bon sinon les gars vous etes des gens de gouts, Queen est mon groupe préféré, je connais la disco par coeur. Ah Freddy tu nous manques !!

  9. So says:

    The Prophet’s song est sûrement l’une de mes préférées de cet album. Avec Death on two legs, Lazing on a sunday afternoon, I’m in love with my car, et ’39 ! (Bohemian Rhapsody est hors concours)

  10. Angrom Angrom says:

    donc en fait toi aussi tu aimes tous le disque ou presque :) Logique

  11. So says:

    Voui :p Et encore j’ai oublié Seaside Rendez Vous (tiens y’a pas une coquille dans le track listing ?)

  12. sheerheartattack says:

    moi j’écoute queen depuis que je suis haut comme sa….aujourd’hui g 20 piges et si je devais en garder un,sa serait celui la …. ULTIME
    quant a « a day at the race » j’ai jamais accroché….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *