Derek Sherinian – Blood of the Snake

6 Commentaires      1 401
Style: metal progAnnee de sortie: 2006Label: InsideOut Music

Depuis qu’il a quitté Dream Theater (ou plutôt depuis qu’on lui a gentiment montré la porte de sortie), Derek Sherinian a décidé de s’amuser. Point de prise de tête ici, l’homme se fait plaisir est invite ses potes ou de grosses pointures histoire de taper le bœuf tel que Zakk Wylde, Yngwie Malmsteen, John Petrucci, Tony Franklin, Simon Phillips, Brad Gillis, Brian Tichy, Billy Idol et Slash. Excusez du peu. Et le bon Derek de nous mitonner à nouveau un album presque entièrement instrumental, exception faite de « Man with no Name » avec Zakk Wylde et «In the Summertime » avec Billy Idol.

Avec des pointures d’un tel calibre ayant chacune un style, une façon de jouer, on peut donc s’attendre à un album très varié : du metal progressif très Dream Theater (« Czar of Steel »), du heavy metal burné (« Man with no Name »), du jazz rock (« Phantom Shuffle », « On the Moon »,) un morceau calme et relaxant (« Been Here Before »), du néoclassique pimpant avec sa majesté Malmsteen (« Blood of the Snake », « The Monsoon » et « Viking Massacre »), un instrumental aux sonorités orientales (« Prelude to Battle ») et une reprise très blues du « In the Summertime » de Mungo Jerry avec Slash et Billy Idol.
Sherinian, comme à chaque fois, se montre humble. Il laisse à ses guests toute l’amplitude pour s’exprimer et ne joue pas la carte de l’omniprésence avec son clavier ni de la démonstration instrumentale stérile. Le disque peut donc être apprécié par un large public et pas seulement par les musiciens avertis. Brave homme, grâce lui en soit rendu.

Les habitués de l’œuvre de Sherinian auront remarqué que le programme annoncé ressemble fortement à celui des albums précédents du maître et que les guests semblent être toujours les mêmes d’un album à l’autre. De plus, les morceaux sont bien moins bons (même si toujours d’un niveau correct) que sur les précédents albums. On conseillera donc d’écouter Black Utopia ; Blood of the Snake étant réservé uniquement aux fans du claviériste.

  1. czar of steel
  2. man with no name
  3. phantom shuffle
  4. been here before
  5. blood of the snake
  6. on the moon
  7. the monsoon
  8. prelude to battle
  9. viking massacre
  10. in the summertime
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    chiant sa mère la reum, surtout pour aller chercher des coquillages !!
    jme comprends

  2. Angrom Angrom says:

    je te comprends aussi darkouille.
    Bonne idée de mettre Sherinian a l’honneur au moment ou passe la loi sur le genocide arménien … Personnellement cet album (comme bien des disques de Derek , que j’aime beaucoup par ailleurs) ne m’est pas désagréable, mais de là à l’écouter plus de deux ou trois fois….

  3. Monster says:

    euh… kezako le rapport avec le genocide armenien ??

  4. firecat says:

    J’aurai plus vu Mr. Wylde sur « viking massacre ».
    okay, je m’en vais

  5. Angrom Angrom says:

    Ben Sherinian, il doit être d’origine arménienne. Enfin c’est Dark qui me l’avait dit

  6. darkantisthene says:

    si c’est son vrai patronyme il est en toute hypothèse arménouch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *