Terror – Always the Hard Way

9 Commentaires      666
Style: hardcoreAnnee de sortie: 2006Label: Trustkill

… « Ok le hardcore si, le hardcore ça, m’enfin ça reste basique le truc quoi… Tu vois quoi… Les bœufs tatoués qui beuglent toujours la même chose, quelle vulgarité, quelle indécence ! Et en plus ils ne sont même pas créatifs…Sont finis à la pisssssllluuurrrggg aaarrghhh ???!!!! »

Mon poing vient de s’enfoncer jusqu’à la garde dans ce qui reste de la gorge de ce scribouillard. J’arrache sa langue de pute, la trachée et tout ce qui dépasse dans un bain de sang sans fin. Je finis ma bière, m’allume une clope et me dirige vers la sortie. Là je décolle la tête de cette pétasse d’attaché de presse accourant à la rescousse avec ses kleenex. Les Malabars Brothers se chient déjà dessus et s’écartent de mon chemin.
Je me plante les écouteurs sur les oreilles et me retourne une dernière fois sur cette vague de terreur, le sourire au coin des lèvres. « All for Revenge » résonne déjà et je m’élance dans la nuit au son du Terror. Le vent souffle, m’éclaircit les idées. Je roule au son de « Strike You down », « Survival comes crashing in ». Cette puissance va porter mon projet.
Mon pouls s’accélère. J’ai le souffle court. Mais ce n’est pas grave. « Always the hard way » me conforte dans mon dessein. Ce soir la cité sera en feu !

Mon repère n’est plus très loin. Je m’y introduis rapidement, juste le temps d’attraper quelques grenades, un bazooka, mon fusil d’assaut et c’est reparti au son de « Lost », « Last of the Diehard ». La pression monte encore d’un cran.

Arrivé aux pieds de la Tour Business-Complaisance, « So close to defeat » raisonne alors que la porte vitrée explose dans un fracas d’obus. Les gardiens affluent mais succombent les uns après les autres. Ca tire à boulet rouge dans tous les sens mais je continue à avancer. Un seul me regarde dans les yeux. Mais il est déjà trop tard. Son regard se fige, ses traits se crispent. Son sourire gardera quelque chose de sardonique. « Test my concvictions » et « Hell to pay » auront bercé ses derniers instants. L’adrénaline m’anime. Les escaliers défilent sous mes pas. « One Step Behind » accompagne ma course. Ma rage est indéfectible. Finalement mon ascension est aisée. Les balles sifflent. Les gardiens du Temple se déchirent devant moi. « You can’t break me » ! Arrivé devant la salle de contrôle, le point stratégique, « Dibbs And Murs Check In » me cèdent quelques instants de répits, son flow brumeux m’accordant un souffle nouveau jusqu’au plus profond de mes synapses. La terreur règne autour de moi mais le calme m’envahit. Je vide mon fusil d’assaut sur la porte et m’immisce au sein de ce centre nerveux. Mon lecteur chauffe encore lorsque je le branche à la station interne. Tous les compteurs dans le rouge. 150 dB. Il faut que ça saigne ! A peine lancé « Hardship belongs » to me les enceintes dégueulent de rage et de puissance. Je me retourne et contemple enfin le spectacle. Les murs se fendent, s’ouvrent, explosent les uns après les autres cédant sous le poids de leur complaisance. Les derniers costards-cravates rampent en hurlant de douleur, les tympans en sang, la main implorante tendue vers moi dans un dernier espoir. « Smash Through you » gravera leur épitaphe.

  1. all for revenge
  2. strike you down
  3. survival comes crashing in
  4. always the hard way
  5. lost
  6. last of the diehards
  7. so close to defeat
  8. test my convictions
  9. hell to pay
  10. one step behind
  11. you can’t break me
  12. dibbs and murs check in
  13. hardship belongs to me
  14. smash through you

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. GURG says:

    une chro lyrique pour Terror c’est un peu deplacé ^^
    sinon l’album tue

  2. Veusti says:

    Ecouté qu un seul MP3 de cet album, toujours cette hargne bien présente. Ceci dit je trouve que ca sonne légèrement plus métal au niveau guitare que One With The Underdogs ; je me ferai une meilleure idée en écoutant l album complet. En ce qui concerne la chro j ai pas tout pigé (sous-entendus ou autres) ; ce que je sais c est que Terror est une référence !!

  3. AlCheMist says:

    Yeah, putain cette chro tue !!!

  4. serial lawyer says:

    Quand on me parle de hardcore, je suis souvent pas loin de penser comme les trois premières lignes que tu cites au début de ta chro…

  5. Neurotool says:

    Si tu veux écouter du hardcore en levant le petit doigt, c’est sûr que là va y avoir comme un décalage… lol

  6. heavydevy says:

    lol !! j’imagine le truc ^^

  7. Angrom Angrom says:

    Je ne connais pas ce groupe , et je n’en écouterai sans doute pas une note, mais la chronique est bien jolie… Très Sin City dans l’esprit ..

  8. Farfadeath says:

    Il n’y a qu’un l a « always » sinon au passage.

  9. dah-neir says:

    Je vois vraiment pas de quoi tu veux parler Farfadeath :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *