Ephel Duath – Pain Remixes the Known

3 Commentaires      1 024
Style: jazz/metal extrêmeAnnee de sortie: 2007Label: Earache Records

Dire que j’appréhendais ce genre de sortie pour l’un de mes groupes cultes relève de l’euphémisme. Remixes, Ephel Duath ? Nom de Zeus, que fait la police ? Ont-ils besoin d’argent pour truquer le calcio ? Pour financer la restauration du morceau de la vraie croix au Vatican ? Diable…. Mais pourquoi ?

Gloser éternellement sur le pourquoi n’est en fin de compte pas très important. Reste à décrire au mieux cet album qui reprend titre par titre le dernier en date, l’exceptionnel Pain necessary to know. Autant le dire tout de suite, on ne reconnaît pas beaucoup les compositions originales, c’est le moins que l’on puisse dire. Eraldo Bernocchi s’arroge les titres de façon parfois éhontée à mon sens, avec des sons electro basiques, et n’hésite pas à intervenir en rajoutant des mélodies (flutes, guitares, voix de son assistant…) sur un travail d’autrui. On dirait un essail d’apprenti remixeur, quelqu’un qui n’a pas su s’approprier l’esprit des morceaux et a voulu absolument se faire mousser devant le groupe. Un remixe gentil tout plein, pas dérangeant pour un sou, et où les bonnes parties sont (bizarrement…) celles où l’on retrouve les riffs de Davide Tiso et ces dernières ne sont vraiment pas légion. Tout n’est pas noir non plus, il ne faut pas exagérer, mais je trouve que ce disque est une erreur dans la discographie du groupe italien, qui j’espère sera effacée de suite par le prochain. Désolé de ne pouvoir être plus long dans la description, car après 2/3 écoutes relativement plaisantes, tout ceci devient de plus en plus pénible à réécouter pour moi.

Bref, ce que je vais écrire n’est pas bien et j’irai brûler en Enfer à l’occasion, mais avant de l’acheter, téléchargez-le histoire de voir si ça peut vous plaire. Et puis, de vous à moi, il y a tellement d’albums qui sortent que ça serait dommage de perdre de l’argent dans un album de remixe plus ou moins bancal. Préférez-lui autre chose ! Par exemple les deux derniers albums en date du groupe italien, qui tutoient le génie ni plus ni moins, eux ! Allez, pile la moyenne car il s’agit tout de même de l’un de mes trois groupes préférés, mais la prochaine fois que vous vous lancez dans des expérimentations du genre, messieurs, trouvez quelqu’un d’autre pour remixer, pas ce soi-disant gourou du dub italien imbu de sa personne.

  1. hole i
  2. hole ii
  3. hole iii
  4. hole iv
  5. hole v
  6. hole vi
  7. hole vii
  8. hole viii
  9. hole ix

http://www.youtube.com/watch?v=Hc4biFiMVmQ

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Hallu says:

    Déjà que l’original était minable, à quoi bon en faire des remixes…

  2. guim says:

    Ils avaient procédé de la même manière avec rephormula.Faudrait que je jette une oreille là dessus

  3. drommk says:

    Entièrement d’accord sur cette chronique. Autant certains seront peut être séduits, autant les inconditionnels resteront très certainement hérmétiques à cette vision excentrique à mille lieues de l’oeuvre exploitée.
    D’après les informations données par le groupe, la rencontre avec Eraldo Bernocchi a ouvert de nouvelles opportunités et pourrait influencer la composition du prochain opus.
    Espérons simplement qu’il soit à la hauter des deux derniers albums, véritables chefs d’oeuvres du groupe le plus riche inventif que je connaisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *