The Drift – Memory Drawings

Pas de commentaires      1 076
Style: post-rock jazzyAnnee de sortie: 2008Label: Temporary Residence

Les instruments des 4 musiciens de The Drift donnent déjà une bonne piste sur le style pratiqué par le groupe. Batteur et guitariste d’un côté, contrebasse et trompette de l’autre, ce groupe de San Francisco propose ainsi une musique à la convergence entre post-rock et jazz. Des rythmiques lancinantes, aux lentes évolutions, y sont appuyées par une contrebasse, jouée aux doigts bien sûr, qui pose un groove en grappes de notes percussives. Le jeu de guitare composé d’arpèges clairs est étoffé par des couches d’effets, delays et reverb répercute le son en nappes noisy, apportant parfois une influence dub. La trompette reste dans un registre jazz moderne, à la manière d’un Erik Truffaz, avec le même penchants pour l’utilisation d’effets étoffant le son, et pose sa marque dans la musique du groupe grace à des mélodies bien présentes, prenant la place d’une voix.

La musique de The Drift, sans être vraiment nouvelle, a le mérite de pouvoir réunir sur un album les amateurs d’un jazz moderne appaisé axé sur les trompettes et claviers, par exemple The Cinematic Orchestra, et de post-rock à la Explosions In The Sky ou Do Make Say Think, même si ce dernier public est peut-être le plus adapté et visé, l’album est d’ailleurs sorti sur le très bon label Temporary Residence, qui accueille de nombreux groupes post et math rock.
L’esprit très appaisé et relaxant de ce Memory Drawings n’est certes pas adapté en toutes circonstances, il faut être dans les conditions d’apprécier des titres s’étirant en longueurs langoureuses. Les 7 titres, de durées variées même si les formats longs approchant les 10 minutes sont majoritaires, sont des compositions épurées, formées du son brut des 4 instruments, mais assez variées et sophistiquées pour toutes être aussi prenantes.
Un album (le 2ème du groupe, qui ont aussi sorti quelques EPS) que je recommande donc chaudement, The Drift maitrise son sujet, que ce soit au niveau jeu ou placement d’ambiances, et propose un beau voyage tout en calme et volupté.

  1. if wishes were like horses
  2. uncanny valley
  3. i had a list and i lost it
  4. golden sands
  5. smoke falls
  6. lands end
  7. floating truth
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *