Condor – Facing the First Winter

2 Commentaires      1 820
Style: Black Metal / Thrash MetalAnnee de sortie: 2010Label: Indépendant

Il n’y a pas si longtemps je ne tarissais pas d’éloges sur le premier disque longue durée que Nekromantheon avait parachuté sur le marché radioactif de la rondelle underground, celle qui assiège les tripes des fanas de la cause.

Un bon disque de thrash à l’ancienne, burp, pratiqué par de jeunes pousses vivant en Norvège, chose qui ne revêt pas une importance primordiale, quoique….

Aujourd’hui voilà un petit méfait digne de susciter un intérêt pour les amateurs d’ondes saturées livrées dans leur habit le plus simple, un disque de leurs compatriotes qui partagent, accessoirement, la même scène locale, celle de Kolbotn, Cette même scène qui a vu naître un groupe nommé Black Death à l’époque, on connaît la suite.


Les norvégiens avec cette première démo tapent direct dans la gamelle d’un Bathory des débuts, ça suinte le thrash blackisant, tout est cru et croquant jusqu’à la production saignante où la sature tranchante perce avec naturel à travers les enceintes.

Ça déroule sans originalité les formules des anciens, mais le cuistot est possédé c’est évident, le tapis mécanique avance sur son lit de 4 x 4 aux riffs canoniques, ça a définitivement la hargne et le côté frondeur d’un Hellhammer surtout que tous les riffs sont plombés par une basse velue comme pour accrocher chaque motif au mur à l’aide d’un marteau piqueur. Et puis avec un nom pareil, le norvégien se prend à rêver d’Amérique du Sud – « eh gringo il est bon ton café » – tellement fort que les analogies entre les scènes se font écho comme dans un jeu de miroir déformant.

Les compos sont servies dans leur jus, juste une petite macération pour accrocher l’ambiance et un Christoffer Bråthen frondeur qui tient le chant et mène la barque sans abuser de la vitesse sur le morne fleuve qui se délie sous les assauts du groupe, entre growls menaçants et shriek belliqueux, Condor affiche les velléités nécessaires pour être pris un minimum au sérieux. Ça fait le travail et ça plaira forcément aux puristes.

 

Une démo qui fait office de carte de visite pour un disque martial, bien frappé et cru. Un essai qui mériterait, à l’avenir, d’être transformé. Dans les clous.

 

http://www.myspace.com/condornorway

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. BigLebo says:

    Sounds good ! A checker…

  2. heavydevy says:

    Effectivement, ca sonne bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *