Death Engine – Amen

Pas de commentaires      1 333
Style: post-hardcore/noiseAnnee de sortie: 2013Label: Throatruiner/Basement Apes/NorthcultProducteur: Amaury Sauvé

Tout jeune trio originaire de Lorient, Death Engine est parti pour tirer son épingle du jeu au sein du giron du (post)hardcore/noise français. Pour ce faire, le groupe a eu deux bonnes idées: la première de signer chez Throatruiner (entre autres), bannière qui assure qualité et exposition, et la seconde de se faire enregistrer par Amaury Sauvé, maitre es destruction sonore.

Pourtant le groupe s’attaque là à un style assez encombré et c’est donc directement après appuyé sur « play » qu’on se plie inconsciemment au jeu des ressemblances. Today is the Day, This Gift is a Curse ou leurs collègues de roster (Cowards en tête) viennent à l’esprit, on retrouve en effet chez les lorientais cet amour pour le son cru, âpre et crade. Les quatre titres de cet EP sont violents et imbibés de cette lourdeur, celle qui vous entraine inextricablement dans les profondeurs d’une station d’épuration tel un boulet accroché à la cheville.

Amen est un album à la fois tourmenté et pesant bercé par le grésillement permanent de la prod. Celle-ci sert parfaitement le processus de destruction massive entrepris par Death Engine. Oui entrepris seulement, la faute à deux détails: une personnalité pas encore assez affirmée et une durée bien trop courte (à peine un quart d’heure), le temps qu’il faut pour nous laisser secoué mais il en faudra un peu plus pour nous laisser à l’agonie. Une légère frustration atténuée par la satisfaction d’avoir découvert un nouvel espoir bruitiste français, espoir bien parti pour faire parler de lui à l’avenir. Amen ?

  1. No Hope
  2. Dallas
  3. Gun
  4. Amen

Bandcamp
Facebook

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *