Crest Of Darkness – The God Of Flesh

2 Commentaires      6 360
Style: black metalAnnee de sortie: 2019Label: My Kingdom Music

Traversant les époques, Crest Of Darkness est toujours là et en forme malgré ses vingt-six bougies. Seul rescapé du groupe originel, Ingar Amlien (chant, guitare, basse) mène toujours le groupe (aujourd’hui trio, avec l’ancien batteur de Pale Forest) et a sorti huit albums. Si par le passé le son des norvégiens est passé par bien des états, progressifs voire gothiques avec synthés et voix féminines (et même electro, hum !), The God Of Flesh gomme tout ça en revenant aux fondements du black metal scandinave.

Opérant un revirement sonore les yeux braqués sur les années 90, The God Of Flesh possède un son très tranchant, assez « férailleux » et avec beaucoup de cymbales. Débutant par le morceau-titre, on a déjà là une sauvagerie débridée contrastée par quelques touches de synthés atmosphériques et un solo puissant en seconde partie. L’aspect mélodique du groupe passe aussi par les guitares, parfois particulièrement entraînantes comme sur le frénétique « The Child With No Head » ou le varié « Euthanasia ». A l’image de ce dernier, Crest Of Darkness apprécie les rythmiques multiples comme sur « Endless Night » au démarrage mélancolico-atmosphérique et à la suite plus décousue (faisant même apparaître une voix trafiquée de démon à l’ancienne), ou encore la conclusion « Godless Evil Eyes ».

Malgré son côté un peu daté, The God Of Flesh se révèle un album très appréciable pour qui apprécie la seconde vague du black metal scandinave, notamment des groupes comme Gehenna ou encore Ancient (avec qui Crest Of Darkness partage le goût des mélodies infernales et des thématiques occultes). Mais en reste-t-il encore aujourd’hui ?

  1. The God Of Flesh
  2. The Child With No Head
  3. Endless Night
  4. The Spawn Of Seth
  5. Forgotten
  6. Euthanasia
  7. Blood
  8. Godless Evil Eyes
  9. Salvation In Hell

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. RBD says:

    Mon premier concert de Black ! Vers la fin des années 90 quand le genre triomphait et que les concerts restaient assez rares. Ils tournaient avec And Oceans, Bloodthorn et Agressor comme caution « vieux » Death Metal ! Une assistance clairsemée et apathique, à part le jeune peinturluré en t-shirt de Dimmu qui gueulait « tarlouzes ! » à And Oceans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *