The Von Bondies – Pawn Shoppe Heart

Pas de commentaires      972
Style: garage & revival rockAnnee de sortie: 2004Label: FIS

Les Von Bondies nous viennent de Detroit. Mais ce n’est pas leur provenance géographique qui a fait parler d’eux. La présence de Jack White (des White Stripes) aux manettes de leur premier album (sorti il y a quelques années) les a sorti de l’ombre. Mais ce qui leur a valu quelques articles dans les pages people des magazines rock est la baston entre le chanteur des Von Bondies et Mr White. C’est, au passage, le premier qui s’est fait explosé.
Suite à l’incident s’est crée une gue-guerre sans merci entre les deux groupes. Personnellement je n’avais entendu parler ni du groupe, ni de cette altercation. Bref, Les Von Bondies ont tué le père, c’est nécessaire. Ouh là stop, on va commencer les ananlyses oedipiennes de comptoir, c’est pas bon!

Alors, qu’ont à nous offrir les Von Bondies sur une scène revival surchargée qui tend à s’essoufler alors qu’elle vient à peine d’émerger?… Eh bien c’est tout bonnement l’un des meilleur album 2004 du genre dont ils nous font part avec ce Pawn Shoppe Heart. Rien que ça! Je suis bien content de les avoir découvert.

Les douze titres de cet album sont autant d’hommage au rock’n’roll dans tous ses états, des Stooges aux Pixies, jusqu’au Doors. Toujours simple mais pas simpliste, efficace, plus ou moins saturé selon les ambiances , le groupe tutoie le rock avec une décontraction et un tact hors pair. On sent un côté punk originel, le côté psyché des années 70, l’amour du rock des années 60. La voix du chanteur joue bien les différents registres, la voix féminine qui l’accompagne par moments est du meilleur effet et intervient toujours à bon escient, soulignant le côté punk mais ajoutant une touche glam et terriblement garage. Je pourrais parler de tous les titres mais faisons court : le tubesque « Cmon Cmon » fait remuer le train, « Mairead » reste l’un des titre majeur de la galette avec son ambiance doorsienne, ce son de gratte, cette réveb sur la voix…

Réjouissant, ravissant, rock’n’roll. Voilà les 3 « R » qui sont restés après que cet album soit passé sur ma platine. Rien à redire. Il sera difficile de faire aussi bien que ce groupe dans le genre, car ils se sont posés comme brillant étalon avec ce second album à conseiller à tout le monde, et particulièrement aux sceptiques de ce revival: il y a du bon (et du mauvais)
partout mais ce disque, loin d’être mauvais, n’est pas seulement bon, il est excellent!!!

  1. no regrets
  2. broken man
  3. cmon cmon
  4. tell me what you see
  5. been swank
  6. mairead
  7. not that social
  8. crawl through darkness
  9. the fever
  10. right of way
  11. poison ivy
  12. tenderness
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *