Hectic Patterns – The Grand Hare Order

4 Commentaires      1 152
Style: technodeathAnnee de sortie: 2004Label: Autoproduction

« Emploi chaotique, bien sûr, fièvre hectique par suppuration chronique, troubles murs, prières abandonnées. J’ai à présent le temps de m’envoyer en l’air…bien que j’y vive. J’ai le temps de m’envoyer en l’air même deux fois l’heure si m’en nargue l’envie, et d’envoyer aux chiottes toutes les conneries que font ces individus scabreux dont l’halaine attise ma haine. Être Dieu pue, et moi aussi. » Dieu — OYC « Pain Leader ».

The Grand Hare Order est le premier effort d’Hectic Patterns, et le moins que l’on puisse dire après que les 17 minutes constituant les 4 titres de cette démo aient bien cuisiné nos molletonnés cerveaux sans eau ni sauce, c’est un violent « tirez vous les doigts du cul et sortez un album nom d’un Dieu qui pue! »

Les petits frenchies n’ont pas vraiment choisi la voie facile pour leur amusant death metal (et par amusant, j’entends bien sûr mignon, joli, coquin, coquet, sucré, sexy). La départementale est boueuse, rocailleuse et bourrée de pièges. Tandis que des groupes contemporains de notre satanée époque ont une fâcheuse tendance à trop focaliser sur la technique laissant vide la case « groove », HP masturbent leurs manches avec une certaine délicatesse et un charme subtile, délivrant un puissant technodeath assez complexes par moments, avec tous les ingrédients necessaires pour faire avaler la soupe à un môme de 5 ans.

La soupe en question ici met en avant de bonnes aptitudes techniques, de savoureux emportements rythmiques, d’exquises idées mélodiques, et des ruptures schématiques à faire fondre le dessert. Sans oublier des textes et un artwork bien travaillés (ah oui Caro, j’adore ton sein, quand aurai-je le privilège de goûter aux deux?).

Deux problèmes jouent le rôle de la mouche dans mon potage: les voix, bien que puissantes et bien exécutées, sont monotones et assez ennuyeuses après quelques minutes, et le choix d’une fretless aurait pu être des plus judicieux dans un tel contexte, mais je pense que le demoiseau joue avec un médiator, ce qui altère considérablement la qualité des lignes en les rendant molles et imprécises. Joli paradoxe me direz vous…allez savoir, peut être ai-je offert ma tête peu bien faite frisée phrasés frolant l’hypnose, molle prose, à ce loup morose…

Ces deux accroches à la limite de l’insignifiance mises à part, Hectic Patterns prouvent que la France demeure un excellent berceau pour le death technique, et nous offrent là 4 morceaux d’un très bon technothrash/death qui rappellera sans doute de brillants combos tels Gorguts, Necrophagist, Darkane, ou leurs compatriotes Gorod et Maelström.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que les jeunots ne se prennent pas la savonneuse merde aux pieds, parceque ce que j’ai entre les oreilles est très prometteur, et je ne saurais dire si la patience sera mon amie dans l’attente de nouvelles aventures…

4/5

  1. shiva
  2. vaseline
  3. enterprise
  4. macabre punishment

Chroniqueur

OY C

"Sticking feathers up your butt does not make you a chicken." -- C.P.

OYC a écrit 42 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Un groupe qui m’a bien marqué dernièrement en concert, ils ont vraiment le potentiel de pondre un album réussi. Seule la voix un peu trop linéaire et death classique me gêne un peu.

  2. Julien says:

    Vraiment très classe cette démo !

  3. Keyser says:

    Oui c’est excellent, à la fois très technique et groovy, j’adhère complètement. Donc ouais vivement un véritable album!

  4. fewz says:

    Rien à voir avec la zik, mais l’artwork me refroidit plus qu’autre chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *