Lifelover – Konkurs

2 Commentaires      1 514
Style: dark metal décaléAnnee de sortie: 2008Label: Avantgarde Music

Lifelover est un animal curieux. Même si on aura tôt fait de l’assimiler à la vague en vogue des groupes qui ont exposé leur metal congelé à la tentation du rock shoegaze (Katatonia, Shining, etc.), l’état de son bilan psychologique indique de le placer sous surveillance. Cela se ressent moins au contact qu’avec leur premier album, Pulver, ouvertement malsain avec son raw black traversé de xylophone et de samples de jeux d’enfants, mais Konkurs a bien un grain. Un grain marin si l’on en croit l’artwork, qui nous deale du grand large et de la rocaille humide. Voilà qui plonge d’autant plus aisément dans une sorte de bien-être mélancolique et sans retour, impression très caractéristique de la Suède de Bergman, Eden nordique aux joies simples, mais terreau de folie existentielle et de destins torturés. Et avec ces quelques lignes on a presque fait le tour. Dans une démarche voisine de celle de Joyless, Lifelover s’attachent à disserter sur le sens et le non-sens des choses, en brouillant la distinction entre les aspects asociaux et les aspects riants ou sarcastiques de leur musique, créant une sorte de macédoine propre à affoler la boussole émotionnelle. Ils en jouent admirablement. La grosse nouveauté sur cet album se résume à deux choses. Primo, le son a été sensiblement arrondi, ce qui améliore la portée et le volume des riffs, tout comme l’acuité des motifs du synthé, aussi rudimentaires soient-ils. Deuzio, la qualité générale des compos est très convenable, ce qui n’est pas rien. L’attitude ne sacrifie pas l’étude : sans faire de proposition musicale foncièrement nouvelle, le groupe multiplie les temps emblématiques, et fait le boulot pour rester intéressant et pertinent dans les intervalles. Signalons enfin à toutes fins utiles que le côté consensuel des vocaux est limité… Konkurs est un disque long, copieux, bien dérangeant, et jamais aussi mordant que dans la surprise. Alors à vos camisoles et chhht ! Surprise…

  1. shallow
  2. mental central dialogue
  3. brand
  4. cancertid
  5. konvulsion
  6. twitch
  7. narcotic devotion
  8. alltid – aldrig
  9. stängt p.g.a. semester
  10. original
  11. bitter reflektion
  12. mitt annexia
  13. spiken i kistan
  14. en tyst minut
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. krakoukass Krakoukass says:

    Bien dérangé en effet, mais aussi très mélodique et addictif. J’aime beaucoup!

  2. Ø says:

    Tuerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *