Future Faces – Euphoria

1 Commentaire      203
Style: post-punk/synth(new)waveAnnee de sortie: 2021Label: Throatruiner Records

Quasiment quatre ans après s’être Revolté de fort belle manière (quoiqu’un peu brièvement), Future Faces sombre dans l’euphorie. Toujours chez Throatruiner (qui semble délaisser les groupes énervés ces derniers temps – en ayant sorti le premier Palecoal en début d’année), le trio suisse livre avec Euphoria un premier long-format assez différent de l’EP le précédent.

Malgré son titre, la mélancolie apparaît toujours comme fil rouge chez Future Faces mais elle va être ici exprimée avec un son beaucoup plus dense et riche. Les textures et effets n’hésitent plus à s’étendre avec un surplus de force et une atmosphère nostalgico-80’s plus impactante, notamment sur l’excellent « Enter Life » (où l’on trouve un feat de Mark Dwyer) où la rythmique EBM, dansante et enjouée, évoque un mix de Drab Majesty et de Soft Moon (on en retrouvera aussi quelques traces pendant le mystérieux « Halcyon »).

Une aura mystérieuse qui pare l’intégralité de ce Euphoria, que ce soit dans ses phases vaporeuses avec nappes de synthés pareilles à des nuages colorés, évoluant lentement sous hypnose (« Billion Years », « Nation » ou encore l’intro de la conclusion « Old Desires »), des mélodies davantage New Order (« Visage ») ou dans les passages plus rythmés (« Shallow », à l’ambiance typique des années goth 80’s, kitch mais jamais dans le mauvais goût).

Euphoria marque une évolution très intéressante pour le trio genevois, ayant ouvert son post-punk froid des débuts à des envies tantôt plus lumineuses (dans cette optique quasi new-wave, reflétant leurs apparentes influences chez The Cure et Joy Division), tantôt embrumées, toujours captivantes. Mélancolie et émotions sont ici au rendez-vous, une bien belle confirmation.

  1. Radiant
  2. Enter Life
  3. Billion Years
  4. Halcyon
  5. Shallow
  6. Nation
  7. Visage
  8. Old Desires

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. RBD says:

    Nous avons bien écoutés le même album, pas grand chose à dire de plus. La légère évolution depuis l’EP (qui m’avait laissé de grands espoirs) est intéressante. Je trouve juste le son un peu trop étouffé et notamment le chant, mais ça participe de cette grande froideur. Future Faces fait du bon avec du très classique, mélangeant notamment son Post-Punk à une sage dose d’EBM (cf. le clip), ce qui n’est pas si fréquent malgré les liens entre les deux univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *