Fuoco Fatuo – Backwater & Obsidian Katabasis

Pas de commentaires      119
Style: funeral doomble doseAnnee de sortie: 2021Label: Sentient Ruin Laboratories/Profound Lore Records

Alors que Profound Lore a sorti Obsidian Katabasis il y a quelques mois, voilà que Sentient Ruin Laboratories met les bouchées doubles en ressortant cet album en compagnie de son prédécesseur Backwater (2017), soit non pas une mais deux heures de doom/death parmi le plus intense qui soit ! Car les italiens de Fuoco Fatuo savent y faire en matière d’installation de climat ultra oppressant et claustrophobique.

Optant pour le côté funeral du doom, ce Feu Follet (traduction littérale) est du genre suffocant, prenant bien son temps pour vous consumer de l’intérieur d’un épais brouillard noir rongeant tout ce qui passe à sa portée. Oscillant entre treize et dix-sept minutes (sans compter les interludes présents sur Obsidian Katabasis, tels des prolongements servant de transitions), les titres de ces deux albums (leur second et troisième) sont tels des blocs sinistres mouvant dans un voile perpétuel mais non avare en mélodies de guitares s’élevant de ce magma informe.

Un peu de tristesse s’échappe donc de cette longue marche dans une caverne plongée dans l’obscurité la plus totale, la voix monstrueuse s’en échappant prenant parfois des détours dans la complainte (sur la fin de « Psychoactive Katabasis » par exemple). Pas loin d’un Evoken niveau épaisseur, Fuoco Fatuo nous happe par son sens de la mélodie funéraire apportant leur lot d’émotions.

Malgré leur lenteur et la longue durée, ces deux albums valent vraiment le détour si vous êtes amateurs du genre. Dessinant de nombreux reliefs malgré l’aspect parfois répétitif et tellement massif de leurs morceaux, l’écrasement vertébral en slow-motion se subit avec délectation.

Backwater

  1. Sulphureous Hazes
  2. Rainfalls Of Debris
  3. Perpetual Apochaos
  4. Nemesis

Obsidian Katabasis

  1. Obsidian Bulwark (Creation Of The Absurd)
  2. I
  3. Threshold Of Non Existence Through Eerie Aeon
  4. II
  5. Psychoactive Katabasis
  6. III

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.