Sea Fever – Folding Lines

Pas de commentaires      95
Style: pop/rock/electroAnnee de sortie: 2021Label: Kartel Music Group

Projet monté par le duo de vocalistes Iwan Gronow (Haven) et Beth Cassidy (Section 25), Sea Fever aurait pu être un groupe de pop rock (à tendance synthético-futuriste) lambda auquel on n’aurait pas vraiment prêté attention. Mais quelques arguments de poids complètent le line-up: le batteur Elliot Barlow (Shadowparty, groupe composés de membres de Devo et New Order) puis Tom Chapman (basse) et Phil Cunningham (guitare), tous deux provenant de New Order, autant dire que le line-up de Sea Fever en impose pas mal et incite à être écouté !

Et s’il y a un titre qui se doit d’être écouté sur ce Folding Lines, c’est bien « Crossed Wires », premier titre et premier single très bien foutu, sonnant aussi à l’ancienne qu’actuel avec ses arrangements de synthés. Des sons électroniques qui vont parsemer ce premier album dans son intégralité, que ce soit dans les rythmiques comme dans les atmosphères vaporeuses, se dégage un ensemble entre mystère (le morceau-titre où la voix de Cassidy est particulièrement envoûtante) et mélodies plus franches, comptant sur son très bon duo vocal (sur l’efficace « Afterthought » par exemple).

Le mélange entre pop rock et sons électroniques fonctionne bien, évoquant parfois logiquement New Order (l’intro de « Satellite » possédant d’ailleurs une entame de batterie faisant penser à celle du tube « Crystal ») ou encore Prodigy sur le dansant et globalement plus mouvementé « Le Coup ». Bref, des influences old school qui témoignent de l’expérience et des inspirations des membres de Sea Fever. On a là une sorte de jonction entre brit rock des 90’s et sa version « futuriste » de l’époque, où comment faire du neuf avec du vieux avec une belle capacité d’accroche et sans trop de prétention. Un agréable premier jet.

  1. Crossed Wires
  2. Under Duress
  3. Afterthought
  4. Built To Last
  5. Folding Lines
  6. Satellite
  7. Le Coup
  8. De Facto
  9. The Finder
  10. Programme Your Life

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *