Flesh Machine – Pray To The Hive

Pas de commentaires      97
Style: post-hardcore/noiseAnnee de sortie: 2022Label: Fisher King Records

S’il y a des amateurs de deathcore alléchés à la vue du logo de Flesh Machine, ils peuvent tout de suite quitter cette chronique car ce jeune groupe venu de Richmond (Virginie) n’en joue point. Au menu de ce Pray To The Hive, on a en réalité un mix de screamo, noise et post-hardcore joué par un tout jeune trio.

Passés entre les mains de Ricky Olson (Unholy Thoughts, Prisoner…) et de l’inévitable Brad Boatright au mastering, ces six titres sonnent ultra abrasifs et énervés. Le chanteur/guitariste Danny Meigel éructe quasiment tout du long (modulant ses vocaux entre complaintes et cris) tandis que ses deux comparses alternent eux riffs crus tranchants et cassures chaosxscreamo sans pour autant en abuser (le survolté « Summoning Circle »).

Six titres ravageurs nous ramenant du côté de These Arms Are Snakes (notamment sur « Mind Control Weapon » où l’on ressent directement l’influence du groupe de Seattle) ou Young Widows, blindés de nerfs à vifs et de contretemps imprévisibles. Une courte mais chouette découverte.

  1. Mind Control Weapon
  2. Grindflesh
  3. Endozer
  4. Summoning Circle
  5. The Procession
  6. Mal

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.