Elitist – A Mirage Of Grandeur

Pas de commentaires      172
Style: death metal chaotiqueAnnee de sortie: 2023Label: Indisciplinarian

Au risque de vous décevoir, cet Elitist n’est pas le groupe de sludge/hardcore façon Cursed qui a disparu aussi vite qu’il est arrivé il y a une dizaine d’années déjà. Non, cet Elitist-là est danois (de Copenhague-même) et s’articule autour de membres de la scène metal underground locale (Piss Vortex, Dysgnostic, Uxdxs), cependant A Mirage Of Grandeur (leur premier album) vient avec les mêmes envies destructrices que leurs homonymes.

En effet, le groupe danois délivre un death metal bien rude à encaisser, puisant ses influences autant dans la frange dissonante de la scène (comme l’atteste l’ouverture au titre prédestiné « Propagating Suffering »), de frénésie souvent ponctuée de blasts supersoniques et de soli ravageurs et d’une dualité vocale rugie/aboyée nous menant du côté du grindcore. Mais les danois se plaisent aussi à brouiller les pistes, surprenant via de redoutables breaks où la basse part souvent en freestyle tandis que les grooves appuient méchamment là où ça fait mal (« Vacuous Magnificience »).

Et derrière ce tableau bien rude, Elitist porte aussi un message (difficilement déchiffrable avouons-le) s’attaquant comme leur nom l’atteste, à l’élitisme sous de nombreuses formes (social, politique ou culturel). Un fond de message conscient prenant donc forme sous un chaos technique et radical, ébouriffant mais bardé de détails pour éviter l’indigestion (les nombreux passages épiques de « Funneled Into Oblivion » ou le break jazzy de « Sustaining Collapse »). Pas loin d’un Gorguts ou d’un Altarage, un premier album simplement (ou plutôt difficilement, on est chez des élitistes !) monstrueux (logique vu qu’on a Colin Marston au mastering).

  1. Propagating Suffering
  2. Vacuous Magnificence
  3. Deluded Fallacies Spew From Rancid Mouths
  4. False Lives
  5. Funneled Into Oblivion
  6. Ahistorical Pride
  7. Sustaining Collapse
  8. Onslaught Of Irrelevance

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *