Nightwish – Once

1 Commentaire      1 147
Style: heavy speed opera metalAnnee de sortie: 2004Label: M10

15.000 copies de ce « Once » écoulées en une demi-journée chez nos amis finlandais ! Incroyable réussite annoncée pour cet album, véritable superproduction de speed/heavy metal.

Musicalement la recette Nightwish n’a que peu évolué. Peu car il y a quand même quelques points marquants à l’écoute de cet album.
D’abord, Tarja, chanteuse de son état, est ici un peu plus en retrait, là où ses prouesses vocales avaient tendance par le passé à être la clef de voûte du groupe, et à être logiquement mises en avant. Sa prestation est donc ici dans l’ensemble marquée par la sobriété. Cependant, je rassure les fans, une prestation sobre de Tarja, reste une énorme prestation pour 95 % des chanteuse de métal.

Outre ce point vocal, on notera des tentatives d’expérimentation assez intéressantes comme lorsque Nightwish se fait martial à coups de rythmiques quasiment indus comme sur « Wish I Had An Angel » ou sur « The Siren » où les riffs font énormément penser à du… Rammstein. Idem sur « Dead Gardens » où les arrangements électro sont de prime abord bien suprenants.

Suprenant également on notera aussi un « Romanticide » quasiment pantérien, qui laisse d’ailleurs la part belle aux voix masculines, et qui est assez réussi !

Attention toutes ces expérimentations ne représentent pas un bouleversement aussi énorme qu’on peut le penser.
En effet elles ne concernent en général que quelques riffs par-ci par là et s’effacent rapidement dès que Tarja nous régale de sa douce voix d’opéra et que les orchestrations grandiloquentes prennent le relais.

Et parlons-en de cette grandiloquence ! Toute la panoplie orchestrale est ici de sortie, les violons et même les cuivres, ces derniers donnant une coloration « musique de film » évidente lors de certains passages.

Malheureusement, revers de la médaille, ces arrangements orchestraux sont trop souvent au service de morceaux mielleux jusqu’à l’écœurement. Outre « Nemo », single peu évident et surtout peu réussi, on citera « Higher than Hope » mais surtout « Creek Mary’s Blood » qui commence avec une flûte de pan (?) et des chants quasi-indiens (??) dont on se demande ce qu’ils font là, alors que déboulent les synthés et les cuivres qui pour le coup sonnent vraiment cheap (mais attendez d’entendre les spoken words « indiens » à la fin du morceau, éclats de rire assurés).

A noter, ultime originalité, un titre chanté en finlandais en 10ème position sur ce « Once ». Mouais.

Finalement on se rend compte que c’est le Nightwish typique qui reste le plus réussi comme sur « Planet Hell ».

Je précise que je ne suis pas un fan de heavy/speed mais que j’apprécie quand même Nightwish notamment depuis « Wishmaster ». Là j’avoue que je passerai mon tour tant je trouve les morceaux convenus et trop pompeux.

Reste que les fans y trouveront à coup sûr leur compte, mais je recommande quand même une petite écoute avant éventuel achat pour les autres.

  1. dark chest of wonders
  2. wish i had an angel
  3. nemo
  4. planet hell
  5. creek mary’s blood
  6. the siren
  7. dead gardens
  8. romanticide
  9. ghost love score
  10. kuolema tekee taitelijan
  11. higher than hope
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 900 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Thybault says:

    personnellement, je trouve cet album excellent. Mais tu as tes gouts, je respecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *