Marduk – Plague Angel

4 Commentaires      1 157
Style: black metalAnnee de sortie: 2004Label: Regain

Ce qui est bien avec Marduk c’est qu’à chaque nouvel album le line-up change, et pour cette cuvée 2004, « exit » Legion, « exit » B-War et bienvenue à Mortuus et Magnus Devo. Mortuus que l’on connaît notamment pour sa participation dans le génial Funeral Mist (malheureusement en stand by aujourd’hui) et Magnus Devo qui fait son retour dans Marduk après avoir fait la deuxième guitare sur les 2 premiers opus de Marduk. Bref c’est un Marduk presque tout neuf qui nous arrive cette année, toujours mené par son charismatique leader Morgan S. Håkansson. Mais assez parlé, venons en à la musique.

Je dois personnellement avouer que le précédent album du groupe World Funeral ne m’avait pas convaincu. Bien que largement plus varié que ses prédécesseurs, Legion commençait clairement à montrer ses limites vocalement, rendant l’album assez moyen. C’est donc avec un certain soulagement que j’ai vu arriver Mortuus au sein de la division Marduk, histoire de donner au groupe le coup de palme nécessaire pour arrêter sa chute.

Premier constat, le contrat de Mortuus est pleinement rempli, dès « The Hangman of Plague » on en prend plein la tronche avec un Marduk certes classique et bourrin mais diablement plus énervé que par le passé, porté par la voix glaciale de Mortuus. Ce premier morceau nous montre par ailleurs, une fois de plus (mais était-ce vraiment nécessaire ?), toute la maîtrise de Emil Dragutinovic derrière les fûts, plus excité que jamais. Bref pour une entrée en matière on peut dire que c’est du tout bon, et le morceau, bien que court, nous laisse déjà éprouvés.

Et pourtant, Plague Angel étant composé de 11 morceaux pour un total de plus de 45 minutes, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il faut avoir le cœur solidement accroché. Ceci dit, comme le laissait déjà présager World Funeral il y a déjà deux ans, Marduk ne se contente plus seulement de bourriner comme des tarés, ils nous servent également des morceaux plus lents, plus posés mais tout aussi sombres. Un bon exemple de ce « Marduk next generation », est le « throne of rats » alternant efficacement des passages de pure folie à des passages plus lents ; le résultat étant tout à fait excellent.

Autre petit point notable, je ne sais pas si cela est dû à l’arrivée de Mortuus mais on peut entendre à quelques endroits de l’album des chants grégoriens. Quand on sait que Funeral Mist était le spécialiste de ce genre de chose sur le sublime Salvation on peut s’interroger.

La production est quand à elle typique à ce que fait Marduk depuis déjà quelques albums, une guitare accordée dans les aiguës, tranchante comme une lame, une batterie à la limite du tolérable pour un humain avant de se muter en poulpe. La voix est très bien mise en valeur, de ce coté là, Mortuus ne pourra pas se plaindre.

Bilan ? Excellent. Marduk ne nous avait pas pondu un album de cette trempe depuis longtemps. Venant se loger auprès d’un Heaven Shall Burn ou d’un Panzer Division le Marduk cuvée 2004 nous sert un déluge de décibels. Et, sincèrement, qui pourrait s’en plaindre ?

  1. the hangman of plague
  2. throne of rats
  3. seven angels, even trumpets
  4. life’s emblem
  5. steel inferno
  6. perish in flames
  7. holy blood, holy grail
  8. warschau
  9. deathmarch
  10. everything bleeds
  11. blutrache
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Monster says:

    Mouais je ne suis pas autant réjoui par cet album…

    Je le trouve bien certes mais pas exceptionnel. C’est du Marduk tout ce qu’il y a de plus classique, pas beaucoup de nouveautés là-dedans (certes il ne faut pas attendre de revolution avec le style Marduk). Avec World Funeral, le groupe s’essayait à des choses plus variés, voir mêmes melodique (sisi). Bref je ne retrouve pas de morceaux aussi excellents que Night Of The Long Knives sur ce disque…

    En tout cas Mortus remplace efficacement Legion…

  2. cannibal JC says:

    … sauf en concert (Mortuus est au dessous de Legion là)

  3. Naja says:

    Un album à classer dans le palmarès des meilleures galettes de mon Doudouk préféré. il n’a certes pas la qualité de Nightwing mais il y a des tueries, des vraies : « Throne of rats », « Steel inferno » et « Everything bleeds » (d’un bourrin au possible, dépassant larguement le fameux Panzer division Marduk), puis la surprise « Perish in flames »… que du bon!

  4. Naja says:

    Un album à classer dans le palmarès des meilleures galettes de mon Doudouk préféré. il n’a certes pas la qualité de Nightwing mais il y a des tueries, des vraies : « Throne of rats », « Steel inferno » et « Everything bleeds » (d’un bourrin au possible, dépassant larguement le fameux Panzer division Marduk), puis la surprise « Perish in flames »… que du bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *