Adema – Planets

20 Commentaires      1 700
Style: neo metalAnnee de sortie: 2005Label: Earache Records

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils avaient besoin de se remettre en question, les membres d’Adema. Leur premier album éponyme du groupe sorti en 2001 avait bénéficié du fait que leur chanteur, Marky Chavez, est le demi-frère de celui de Korn, et de quelques singles dignes d’intérêt qui ont permis au groupe de se faire connaître.

Le 2ème album fût une bouse sans odeur archi-typée radio, aucun morceau ne faisant même le poids en single, les critiques fusèrent et les 5 sur-lookés, vu le peu de ventes se sont fait bouler par leur label. Peu après le chanteur quitte le groupe qui semble définitivement fini, prêt à retomber dans l’anonymat, surtout au vu du désintérêt de la scène rock/métal envers le néo depuis 2 ans.
On peut se demander pourquoi le label Earache, plus connu pour son implication dans l’apparition du grind et du death, est venu les repêcher, mais toujours est-il qu’il leur est donné une chance appréciable de se relancer en 2005 avec ce nouvel nommé Planets.

Alors, atterrir sur un label aussi prestigieux dans l’underground leur a-t-il donné envie de faire un effort pour pousser leur inventivité, s’inspirer par exemple de la pêche d’un Chevelle, la recherche d’un Pulse Ultra ou même la dynamique d’American Head Charge, pour citer des groupes de néo valables?

Eh bien non, l’écoute de cet album révèle un calme plat, 100% prévisible. On ne peut même plus dire qu’Adema soit néo-métal. Il n’y a qu’une poignée de morceaux possédant quelques riffs vaguement néo, faisant très fortement penser à un Staind version light. On retrouve par exemple un peu de puissance sur « Shoot the Arrows », soutenu par une grosse basse caractéristique.
Sinon, le reste de l’album ne s’éloigne jamais du format radio US, rock FM à la Puddle of Mud ou 3 Doors Down sans intérêt, et là encore aucun véritable tube ne se dégage du lot. « Barricades in Time » a dû être choisi par défaut. Les structures sont désespérément simples, les 4 powerchords stéréotypés de rigueur. On a même droit à un acoustique 100% américain, vide, qui finira sûrement dans un épisode de Dawson et les balades sont légion, vive les arpèges sur quelques notes bourrées d’effets…

A oui, au fait, le nouveau chanteur! Pas un cadeau, une voix sans personnalité. Là où Marky Chavez, sur le 1er album, utilisait des vocaux variés et accrocheurs, là elle n’est que d’une limpidité uniforme, franchement ce nouveau chanteur n’ajoute aucune pêche aux morceaux qui en aurait bien besoin, car je ne sais pas si la prod est à mettre en défaut ou si c’était leur but mais ça sonne mou, ce qui est le comble du néo.

Ce n’est tout de même pas la catastrophe, ça se laisse écouter mais ce n’est guère palpitant,
Tout en étant quand même largement mieux que le précédent, il y a quelques titres efficaces mais guère. Je ne suis pas un anti-néo primaire loin de là mais force est de constater que ce nouvel album d’Adema, au risque de me répéter, n’a pas grand interêt, et finalement se rapproche plus d’un rock sans saveur pour série d’ado que du néo de Korn. Bref, autant à la rigueur écouter le 1er album du groupe qui est plutôt correct et sortait un peu du lot à sa sortie.

  1. shoot the arrows
  2. barricades in times
  3. tornado
  4. sevenfold
  5. planets
  6. enter the cage
  7. remember
  8. chel
  9. until now
  10. rise above
  11. better living through chemistry
  12. wide eyes open
  13. vikraphone
  14. piano interlude
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

20 Commentaires

  1. Pierre says:

    OUAH!!!! 5/20 lol g jamais vu une aussi mauvaise note!!! mais sûrement meritée!

  2. jonben jonben says:

    Allez j’ai fait un effort, j’ai mis 6/20, j’avais peut-être un peu exagéré parce que j’aimais bien le groupe.

  3. Pierre says:

    Oh non!! c’est moins drôle maintenant

  4. chan says:

    bah merde…
    je pensais que c’était bien adema

  5. krakoukass Krakoukass says:

    Ouais. C’ETAIT bien. Tout est là.

  6. manu says:

    vlan !

  7. Pierre says:

    Et le ex-chanteur, il devient quoi?

  8. bud says:

    c’est bien une des premières fois où je suis pas d’accord avec vos chroniques…

    le groupe a eu les « corones » de changer de style, et des titres comme enter the cage, sevenfold ou barricades in time sont vraiment très sympas…

    adema, ca n’est plus du neo, et le chanteur, sans etre exceptionnel, a un timbre ters chaud.

  9. MRFRED says:

    yo jonben, bien d’accord pour la note, j’aime bien tes chroniques franches et directes… :)

    amicalement

  10. jonben jonben says:

    quand il chante on a l’impression qu’il vient de se réveiller, il est encore dans le coltar, aucune nuance, tout mouligasse

  11. Monster says:

    Franchement Earache est en retard d’une rame ! A l’heure ou la vague néo metal commence à faiblir, voila que eux s’y mettent.

  12. Pierre says:

    Ils n’ont signé qu’un groupe, faut peut être pas généraliser non plus…

  13. jonben jonben says:

    Non 3 groupes, les 2 autres dont je tairais le nom ayant aussi été chroniqués dans ces pages.

  14. Pierre says:

    Ils viennent de signer Beecher aussi, ils ne perdent donc pas totalement les pédales à en croire vos dires…

  15. jonben jonben says:

    Mais non ça reste un pûr label.

  16. chan says:

    pourquoi tu tairas leur nom?

    puis en fait moi je trouve cool les voix de reveil, nihil est un peu dans ce style, cobain et rossdale aussi!!

  17. chan says:

    ya society 1 chez earache!! et adema et beecher… mmm il m’en manque un…

  18. kollapse says:

    il manque ce groupe grandiose qu’est addiction crew…

  19. MRFRED says:

    baaah c surtout le label qui a sorti les NAPALM DEATH :D :D

    donc c pas la classe qu’ils nous sortent une bouse FM la ;)

    snif…

  20. Gemini says:

    Reste t il des morceaux à mettre dans un broyeurde ce CD ?? (qui est certainement déja bien détruit). Hyper décevant. Le dernier « Kill the Headlight » revient un peu aux fondements avec un nouveau chanteur dans la vein de de Chavez (sans le côté néo-torturé-pleurnicheur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *