Green Carnation – The Acoustic Verses

6 Commentaires      1 488
Style: gothique prog metal acoustiqueAnnee de sortie: 2006Label: Season Of Mist

Sortir un album acoustique est devenu de nos jours assez risqué tant on doit se préparer à faire face aux râleurs qui diront que c’est pour copier Opeth et leur très grand Damnation . Encore plus quand on s’appelle Green Carnation et qu’on officie dans un style ma foi pas si éloigné de leurs voisins suédois. Nous nous garderons bien d’entrer ici dans la polémique facile pour nous attacher aux qualités musicales de ce disque, parce que Dieu sait que s’arrêter à ce genre de bêtises pour ne pas écouter ce disque serait parfaitement crétin vu sa qualité.

Pourtant ça n’était pas gagné d’avance. Même si on connaît les qualités des musiciens, l’exercice acoustique amplifie les petits défauts de ces derniers, l’exercice se révélant même particulièrement périlleux pour le chanteur. Et les premières craintes sont assez vite confirmées avec le début plus que laborieux de ce « Sweet Leaf » où Kjetil Nordhus nous propose une voix de crooner gogoth pas de très bon goût. Et même si la musique est bien en place l’émotion a du mal à prendre. Heureusement deux minutes passent et la voix de Kjetil change, se transformant en une espèce de Bono de U2 de fort bonne facture. Et c’est bien grâce à cette voix fragile que le groupe va parvenir à faire mouche. Saisi par la guitare subtile du fabuleux Tchort, l’auditeur va peu à peu se laisser succomber. Après ce « Sweet Leaf » en guise d’amuse gueule des plus savoureux, on s’attend à en prendre plein la gueule, et « The Burden Is Mine » arrive. Pour ce morceau il est tout à fait évident que la ressemblance avec Opeth sautera aux oreilles des plus avertis. Pourtant encore une fois, la différence se fait au niveau de cette voix, superbe, douce et mélancolique. Ici point de batterie, juste Tchort gratouillant légèrement ses cordes et Kjetil faisant vibrer ses cordes vocales. Le résultat est saisissant et le morceau prend à la gorge. Porté par la légèreté de « Alone » et ses envolées de violons, enveloppé par la mélancolie de « 9-29-045 », œuvre sublime de plus de 15 minutes, ou le piano de « Child’s Play part 3 », l’auditeur se laisse porter au fil des mélodies de guitares et des alternances vocales. La seule fausse note pour moi de ce disque sera « High Tide Waves », morceau tout à fait quelconque, trop long et où la voix s’engouffre dans des envolées bizarroïdes pas du tout à mon goût.

Quasi sans faute donc en ce qui me concerne pour ce passage à l’acoustique de Green Carnation, dommage d’avoir mis une piste aussi « mauvaise » pour conclure l’album puisqu’on reste sur une impression mitigée quand le disque se finit. Mieux vaut donc couper après « Child’s Play » qui saura finir le disque sur une note positive. Mention spéciale à la production superbe, où le piano résonne en douceur dans les enceintes, où le violon de « Maybe » légèrement en retrait par son jeu doux, sait donner de la voix et où la guitare de Tchort est toujours juste à côté du chanteur jouant avec lui plus que l’accompagnant. Enorme travail aussi de Kjetil à la voix, qui alterne au fil du disque un nombre important de style de voix, le tout sans choquer.

En ce qui me concerne j’adhère totalement et à l’instar de Damnation qui est mon album d’Opeth favori, The Acoustic Verses devient mon album favori de Green Carnation. Dommage vraiment pour ce final qui empêche la note de monter encore.

  1. sweet leaf
  2. the burden is mine… alone
  3. maybe?
  4. alone
  5. 9-29-045
  6. childs play part 3
  7. high tide waves
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    complètement d’accord sur toute la ligne.
    superbe album à la durée de vie qui dépassera l’effet de surprise et de fraicheur

  2. Joss says:

    J’approuve l’avis de mes collègues ! un très bel album !!!

  3. darkantisthene says:

    rooo mais qu’il est beau cet album qu’il est beau !

  4. So says:

    Je n’arrête pas de l’écouter des dernières semaines.
    Je serais écrivain je me le passerais en boucle pour m’inspirer.

  5. dark hypp says:

    idem: superbe album !

  6. Joss says:

    3 ans que cet album est sortit, et il continue de tourner régulièrement chez moi. Un album magnifique, chaleureux et sincère. La grande classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *