Clawfinger – Life Will Kill You

5 Commentaires      1 014
Style: rap metalAnnee de sortie: 2007Label: Nuclear Blast

Quelle triste évolution pour ce groupe qui a bercé pas mal de mes belles années… Après avoir sorti 4 albums excellents (de Deaf Dumb Blind, à A Whole Lot Of Nothing), le groupe enchaîne les albums moyens, entre Zeros and Heroes et Hate Yourself With Style.
Mais Clawfinger s’accroche. Un groupe de survivants, qui n’a jamais connu la consécration qu’il méritait pourtant dès son premier album. A part un succès d’estime et critique (relatif), et malgré une réputation scénique incontestable (et non usurpée, Clawfinger en live c’est juste énorme) le public ne s’est jamais bousculé pour acheter les albums de ce groupe.

Alors séance de rattrapage en 2007, avec ce Life Will Kill You à l’artwork vraiment épuré (qui sent vraiment la panne d’inspiration) ?
J’ai bien peur que non. Ca sent vraiment le sapin pour les suédois sur ce coup-là.
Si les derniers albums étaient encore corrects à défaut d’être marquants et géniaux, ce dernier album est juste mauvais.
Le groupe se répète, se parodie même (« The Price We Pay », on jurerait qu’ils ont déjà écrit un titre portant ce nom tant il est proche de certains anciens titres), et tourne complètement à vide.
C’est simple, mis à part ce premier titre, gentillet, il n’y a quasiment rien à sauver, tout est plat, fade, sans saveur.
Le groupe tente bien péniblement de ralentir le tempo, avec un « Final Stand » bien plat et un « The Cure, The Poison » à peine plus réussi, mais rien n’y fait. Les morceaux clichesques et peu inspirés s’accumulent (avec pour point d’orgue l’abominable « Where Can We Go From Here »), les refrains foireux et commerciaux aussi (« Prisoners », « None The Wiser »), et tout cela démontre bien tristement que le groupe ne sait plus du tout comment accrocher le chaland, et tente de se fondre dans la masse, quitte à injecter un peu d’électro foireux dans tout ça.
Bon allez soyons beau joueur, on citera quand même « Little Baby », jolie petite ritournelle électro avec voix féminine (Zakk serait-il devenu gaga… euh Papa??), mais bien bien loin des grands classiques du groupe comme « Nigger », « The Truth », « Pay The Bill », « Do What I Say », « Pin Me Down », « Two Sides », « Biggest & The Best » ou « Confrontation » (et j’en oublie)…

Au final non seulement tout ce qu’on entend sur cet album, le groupe l’a déjà fait et en bien mieux sur ses albums précédents, mais en plus Life Will Kill You est certainement l’album qui ressemble le moins à du vrai Clawfinger et ce alors que l’identité du groupe était pourtant jusque là très forte et bien marquée. On croirait parfois entendre du sous Pain, ou un groupe d’électro metal pourri qui tente de rafler la mise. Il faut dire que la production n’est pour la première fois pas assurée par l’habituel Jacob Hellner (également producteur de Rammstein) et ça n’aide pas, car Clawfinger a en principe vraiment un son bien personnel. Or le son de Life Will Kill You sans être mauvais, est bien plus passe-partout…

Non décidément, les écoutes auront beau se succéder, rien n’y fera : ce Life Will Kill You est vraiment un mauvais album de Clawfinger, et ce n’est rien de dire que ce sera certainement la déception de l’année… Ne croyez surtout pas Nuclear Blast qui fait la promo de l’album en nous expliquant que cet album est certainement le meilleur du groupe depuis le premier. Du grand n’importe quoi…

Bref les gars, splittez ou sortez vous les doigts du cul, mais plus jamais ça par pitié !

  1. the price we pay
  2. life will kill you
  3. prisoners
  4. final stand
  5. none the wiser
  6. little baby
  7. the cure and the poison
  8. where can we go from here
  9. it’s your life
  10. falling
  11. carnivore
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 878 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Florent says:

    Aieaieaie ça fait peur…. Effectivement groupe sous-estimé à ses débuts, mais la sauce commençait à tomber dès A whole lot of nothing pour ma part, trop long malgré de purs brûlots. Le reste n’est que descente aux enfers. Je jetterai tout de même une oreille sur celui-ci mais j’ai vraiment peur…
    RIP ?

  2. Head says:

    Mais mince je l’ai écouté une fois en entier, j’ai trouvé ça bien inspiré et efficace, quoique les lyrics sont un peu cliché. En tout cas j’avais aimé.
    J’vais creuser histoire de voir si c’est vraiment l’arnaque. ^^

  3. Florian says:

    Tiens, je suis surpris de cette chronique. Je viens souvent lire les chroniques d’eklektik et le plus souvent je suis tout à fait d’accord avec tes chroniques Krakoukass, je les trouve très objective et bien écrite. En effet ton pseudo se comprend sur cette chronique ou tu casses bien l’album. ^^
    Cependant, je ne suis pas d’accord cette fois-ci. En commencent par l’artwork, je trouve le digipack plutôt sympa, j’ai souri en l’ouvrant. J’ai toujours aimé ce côté second degré dans leur artwork, ils ne se sont jamais pris au sérieux. Le dernier clip du groupe pour le morceau « The Price We Pay » confirme ce que je pense à ce propos.
    Musicalement, je suis d’accord, ce n’est pas leur meilleur album.
    Je n’arriverais pas à dire si c’est le plus mauvais. Personnellement, après 2 semaines d’écoutes, je le trouve plutôt bon. Je ne trouve pas de titres vraiment nul. Clawfinger fait du Clawfinger, cela dit, il est vrai, le tempo est plus lent sur ce dernier. Pour la comparaison avec PAIN que j’apprécie également, je ne vois pas vraiment en quoi « Life Will Kill You » y fait penser. Sur scène je pense que le groupe s’en sortira très bien avec ces nouveaux morceaux.
    Même si pour moi, cet album n’est qu’un album parmi d’autre de l’année 2007, il n’est pas une déception. Je ne suis pas d’accord avec cette chronique, ce nouveau Clawfinger n’est pas à détruire. Je le trouve pas mal. ;-)

  4. MKHNO says:

    petite précision pour le chaland justement: la virée électro de clawfinger ne date pas d’hier…le premier album ne comporte pas de guitare live, juste des guitares samplées (monnaie courante aujourd’hui), d’ailleurs le groupe a commencé en duo, sans guitare. Par ailleurs, mais là je suis moins sûr de mon coup, il me semble qu’il y a deux danois sur les quatre suédois ;)…enfin ça c’était dans le temps, le line up a pu connaître des changements depuis la préhistoire du crossover européen…

  5. krakoukass Krakoukass says:

    Merci pour tes précisions MKHNO. Certes le virage électro de Clawfinger n’est pas nouveau, c’est tout à fait exact. Ce qui est clair c’est que je suis Clawfinger depuis le tout premier album, j’ai acheté tous les albums du groupe sans exception jusque-là. Et bien c’est vraiment le premier album du groupe que je ne vais pas acheter, car je le trouve vraiment mauvais.
    @Florian : on ne peut pas être d’accord tout le temps ! ;) Je ne sais pas si tu connais les anciens albums du groupe, mais si ce n’est pas le cas, je te conseille de te pencher dessus, tu constateras j’espère le fossé entre ceux-ci et ce dernier album…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *