Finntroll – Ur Jordens Djup

3 Commentaires      1 216
Style: Troll MetalAnnee de sortie: 2007Label: Spinefarm

Dire que j’ai été déçu d’apprendre l’éjection de Katla serait un doux euphémisme. Sa prestation dans Nattffodd et son dynamisme sur scène étant particulièrement adapté au style pratiqué par nos amis les trolls, cette décision m’avait profondément chagriné. Place donc à Vreth qui aura la lourde tâche de faire oublier son prédécesseur, aux yeux des fans, à mes yeux.

Après un début plus Danny Elfmanien que véritablement Finntrollien « Sang » démarre sur les chapeaux de roues. Immédiatement le ton semble s’être durci. Le groupe semble avoir mis un peu entre parenthèse son humppa-métal pour revenir à quelque chose de plus proche du black. Cette évolution du groupe sans me décevoir ne m’étonne que peu, Nattfodd ayant déjà amorcé ce virage. Ainsi le groupe laisse un peu de sa singularité au placard et fait clairement de l’œil à des formations comme Moonsorrow pour ne citer qu’eux. Même si des morceaux comme le fabuleux « Korpens saga » et le très Pirates des caraibien « En Maktig har » montrent que le humppa est toujours bien présent dans le cœur de nos chers finlandais. Difficile de nier que le tout sonne beaucoup plus sombre et beaucoup moins festif que par le passé.

Bref quand on l’écoute l’album l’enthousiasme ne monte pas aussi vite qu’avec Nattfodd et c’est avec une certaine tristesse qu’on se prend à regarder les secondes défiler sur sa chaîne hi-fi préférée, signe manifeste de lassitude. L’intention de vouloir durcir le ton n’est pas en soi condamnable mais il semble que le groupe n’a pas vraiment pris les distances nécessaires de son passé pour apporter un réel nouveau souffle à son opus. Difficile en effet de ne pas rapprocher les pièces de cet album aux plus anciennes réalisations du groupe. Ainsi la mélodie, bien que superbe de « Korpens saga » peut se retrouver sans son côté brutal sur Jaktens tid. De même le sample utilisé sur « Slagborder » rappelle les sonorités de « Skogens Hämnd ». Et pour quelqu’un vénérant chaque seconde des précédents Finntroll la comparaison est difficilement manquable.
Bref le souci de cet album est cette espèce d’omniprésence du passé. Sur une œuvre qui se veut essayer de sortir des sentiers battus vous avouerez que c’est quand même ballot.

J’en vois s’agiter en fond de salle. J’imagine qu’ils attendent que je parle de Vreth, finalement seul gros changement sur ce disque. Et bien que dire de sa prestation ? Il se donne à fond, aucun doute, que cela soit d’un point de vu vocal ou sur les morceaux live du dvd. Ceci dit, son timbre, plus black métal s’adapte moins bien à la musique du groupe que le timbre de mangeur de cailloux de Katla. Et je suis navré mais voir un maigrichon remplacé l’image même du troll qu’était Katla sur scène, ça me donne toujours des aigreurs d’estomac.

Bilan : le Finntroll nouveau n’est finalement pas si nouveau que cela et si on accepte de prendre l’album pour ce qu’il est, il est indéniablement bon. Si on le place dans la discographie du groupe il est incontestablement en dessous de tout ce qu’ils ont fait par le passé. Dommage.

  1. Gryning
  2. Sång
  3. Korpens Saga
  4. Nedgång
  5. Ur Djupet
  6. Slagbröder
  7. En Mäktig Här
  8. Ormhäxan
  9. Maktens Spira
  10. Under Två Runor
  11. Kvällning
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Uter says:

    Tout l’inverse pour moi je n’ai pas du tout aimé les 2 précédents albums, cette nouvelle galette me plait beaucoup plus, le groupe apportant une « touche un peu plus sombre »

  2. Monster says:

    100% d’accord avec cette chro et sa note ! Cependant j’adore « En Maktig har » et ses sonorités « Caraïbes », ça me rapelle mes partis de Monkey Island lol

  3. Nokturnal says:

    Petite erreur dans la chronique. Katla était le premier chanteur de Finntroll, et il signe toujours des textes pour Finntroll (cf livret de Ur jordens djup). C’est de Tapio Wilska dont tu parles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *