Gogol Bordello – Super Taranta !

2 Commentaires      767
Style: gypsy punkAnnee de sortie: 2007Label: SideOneDummy Records

Je ne sais pas pour vous, mais avec l’été pourri auquel nous devons faire face, il devient presque nécessaire de se trouver un substitut au soleil qui se fait de plus en plus rare en cette période estivale. Bien entendu, rien ne vous empêche de partir plus au sud – ou plus à l’est où la canicule fait des ravages –, pour vous faire dorer la pilule et profiter des bienfaits des rayons UV afin de booster un poil votre moral. Comme les vacances ne sont pas encore à l’ordre du jour pour votre humble serviteur, c’est avec la musique que je tente de m’évader de ce quotidien pluvieux et morne. C’est là que la dernière production des fous furieux de Gogol Bordello entre en jeu, car en proposant une musique festive, haute en couleur, et qui n’est pas sans rappeler la Mano Negra – quoi que, un brin différent tout de même –, on peut aisément dire que j’ai trouvé mon petit rayon de soleil.
En mélangeant la musique tzigane traditionnelle des Balkans au punk new-yorkais, tout en y ajoutant un soupçon de ska, de dub, et de reggae, la recette du groupe a de quoi vous refiler la pêche et vous garantit un dépaysement total qui s’opère dès que les premières notes résonnent.
Mené par le charismatique et moustachu Eugene Hütz, cette troupe de joyeux fanfarons va retourner votre salon et animer vos soirées avec leur melting-pot musical qui respire la bonne humeur et la fiesta, mais qui n’en n’est pas moins engagé au niveau des textes.
Les quatorze titres qui composent cette galette sont d’une intensité exceptionnelle et ont de quoi remonter le moral aux plus dépressifs d’entre nous.
Dansantes à souhait, les compositions sont rythmées par l’intervention d’un violon et d’un accordéon qui ont le don d’accentuer le côté festif des titres, et qui se marient à merveille à l’anglais très approximatif – qui n’est pas sans rappeler un certain Borat – d’Eugene.

Qu’il s’agisse de titres directs ou plus posés, il n’y a clairement rien à jeter sur cet album qui regorge de mélodies entêtantes et qui délivre une véritable décharge d’énergie positive qui fait du bien par où elle passe.
La musique de Gogol Bordello est à prendre comme une sorte de joyeux bordel désorganisé, un cirque atomique qui ravage tout sur son passage et qui va mettre à rude épreuve les membranes de vos enceintes, tant on est tenté d’augmenter le volume au fur et à mesure que les titres défilent.

Si le groupe est déjà impressionnant sur CD, je vous invite vivement à les découvrir sur scène, tant leur prestation est débordante d’énergie et décuple la force de frappe des compositions. Toute la troupe se donne à 300%, saute dans tout les sens sans compter les calories dépensées, et vous propose un show que vous n’êtes pas prêts d’oublier.
C’est d’ailleurs ainsi que j’ai découvert ce groupe en assistant par hasard à leur concert lors d’un festival voilà une année, et je dois dire que je ne m’étais pas pris pareille claque – et avalé tant de poussière – depuis un sacré bout de temps.

Laissez-vous donc tenter par cet ovni musical qui se consomme sans modération et qui devrait être prescrit aux dépressifs et aux nostalgiques des vacances. Attention tout de même, car une écoute prolongée et répétée de cet album peut entraîner un grave phénomène d’addiction pour lequel je ne saurai être tenu responsable.

  1. ultimate
  2. wonderlust king
  3. zina-marina
  4. supertheory of supereverything
  5. harem in tuscany (taranta)
  6. dub frequencies of love
  7. my strange uncle from abroad
  8. tribal connection
  9. forces of victory
  10. alcohol
  11. suddenly … (i miss carpaty)
  12. your country
  13. american wedding
  14. super taranta !
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. fewz says:

    pour les avoir vus en première partie de Danko Jones, je peux vous dire que ça met le feu en live!! j’ai pas écouté l’album mais c’est sur,il doit bien valoir un gros « Yeah! »

  2. Maxime says:

    C’est zarb comme ils sont devenus connus en deux secondes eux oO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *