Lack – Saturate Every Atom

4 Commentaires      1 422
Style: indie rockAnnee de sortie: 2008Label: Play / Rec

De la furie Breachienne de Blues Moderne : Danois Explosifs, sorti en 2002, il ne reste finalement pas grand-chose, au risque de faire bêler, braire et vociférer les puristes adeptes du hurlement élevé en dogme musical inébranlable. Plus encore que Be there Pulse, Saturate Every Atom est mélodique, accrocheur et, pire que tout, accessible, en un mot, il est désespérément optimiste. Il pue le printemps, la légèreté et le bonheur enfantin.
Les morceaux à mi chemin entre une certaine urgence punk et les mélodies des groupes indie à la Fugazi ou Hot Water Music font la part belle aux mélodies, tapant parfois même allégrement dans les contrées power-pop sans avoir l’air de trop s’en émouvoir. Les mélodies de cet album sont entêtantes – il fallait oser ce chant haut perché- et on peut y dénicher sans trop d’effort au moins 5 ou 6 tubes potentiel sans inciter à la mièvrerie. Les guitares et la basse sont souvent incisives, la section rythmique assène le groove avec conviction et les compos sont suffisamment dynamiques et recèlent d’assez de passages tendus pour ne pas s’enfermer dans la mollesse et la complaisance.
A l’image de sa pochette ou de certains de ces titres (« Indie kids wear the Keffiyeh but can’t spell LPO »), cet album a une tonalité délibérément débonnaire, sans pour autant sombrer dans la contemplation béate et les chansons d’amour façon teenage rock US. Ce n’est peut être pas le meilleur disque pour évacuer vos frustrations les plus profondes – le chat qui a vomi ce matin, la copine qui décide d’aller voir ailleurs, le prix du pain qui augmente, la faim dans le monde, y’a plus de caleçon propre, merde ! -, mais surement le meilleur pour décider qu’on en a finalement rien à foutre et que l’on peut très bien continuer à taper du pied et siffloter ses mélodies en attendant la fin du monde.

  1. behead
  2. cph
  3. indie kids wear the keffiyeh but can’t spell plo
  4. bombing the moon
  5. naked girls
  6. i wan’t you to call me peter north
  7. happiest thing alive
  8. watchmen
  9. o.r.a.l. (open relationships are for losers)
  10. hund
  11. cocky
  12. continuum
  13. italian shoes, asylum suicides

Chroniqueur

marc

Je donne mon avis pas très éclairé sur des disques que j'aime bien ou je dis du mal de disques que j'aime un peu moins. Cet avis n'engage que moi-même, ma conscience et mon chat, vous êtes libres de ne pas être d'accord (quoique...) et de venir en discuter dans les commentaires afin que je vous convainque que vous vous trompez.

marc a écrit 38 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. fewz says:

    ça devrait me plaire ça!

  2. Monster says:

    C’est marrant, en ce moment il y a une news sur NIN intitulé « Slip ou caleçon » et juste à côté cette pochette. C’est fait exprés ou un pur hasard ??

  3. Marc says:

    Non, et en plus je parle de caleçon à la fin de la chro, tout cela est…
    étrange…
    il se passe des choses bizarres sur ce zine…

  4. krakoukass Krakoukass says:

    J’ai pas du tout fait exprès pour la news, mais peut-être est-ce l’expression de mon inconscient en effet stimulé par la chronique de Marc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *