Mono – Hymn to the Immortal Wind

12 Commentaires      2 149
Style: post rockAnnee de sortie: 2009Label: Conspiracy Records

Comme d’habitude, Mono fait du Mono. Les Japonais produisent toujours une musique concentrée sur le beau et, suivant la trajectoire qu’ils suivent depuis leur début, ils sont allés plus loin encore dans l’enluminure, les cordes… Et, disons le clairement : la mollesse.

Le son, signé Steve Albini – comme d’hab’ encore une fois – est superbe. Sauf que l’ensemble est devenu too much. Trop soporifique, trop larmoyant, trop fleur bleue.

Hymn to the immortal wind était déjà connu. Tout le monde savait qu’il allait partir dans cette direction, on savait tous qu’il serait encore plus mou que tous les autres, on se doutait bien qu’il n’y aurait pas de « retour aux sources » ou de nouveauté flagrante, qu’il creuserait davantage le sillon joli mais statique du style cinématographique. Et ça ne manque pas : l’ensemble est mou comme du chewing gum. Il ne reste dans le post-rock de Mono que des bribes de « rock », des goutelettes de saturation perdues dans des océans prévisibles où la houle arrive systématiquement dans le dernier quart ou le dernier tiers de la chanson.

Mono est devenu chiant et prévisible. Ce n’est pas nouveau. Malheureusement les limites à ne pas franchir ont été largement avalées.

  1. ashes in the snow
  2. burial at sea
  3. silent flight, sleeping dawn
  4. pure as snow (trails of the winter storm)
  5. follow the map
  6. the battle to heaven
  7. everlasting light
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

12 Commentaires

  1. noohmsul says:

    A la premiere écoute j’ai eu la même impression que toi fewz, mais franchement j’ai fini par le trouver génial cet album! Il est peut etre mou mais à chaque fois il m’emporte.

  2. Fewz says:

    J’ai gardé la même impression après 15 écoutes…

  3. Adr says:

    effectivement, ce n’est pas faute d’avoir essayé…
    Moi je suis du meme avis que noohmul, a la premiere écoute, il me semblait vraiment patau, mais au fils des écoutes, j’ai de plus en plus accroché.
    Pour dire, je trouve que c’est limite leur cd le plus réussi, on dirait une BO d’un film imaginaire.
    Moi j’aime bcp, mais je peux comprendre que ces japonais commencent a lasser…

  4. fuckoff says:

    Critique de merde, tu ne sais pas apprécier la musique de mono à sa juste valeur, tu as du écouter l’album en pensant à autre chose. « Mouais » pour mono ? Et le titre « pure as snow (trails of the winter storm) » tu l’as écouté jusqu’au bout au moins ? …

  5. Fewz says:

    T’es obligé d’insulter les avis avec lesquels tu n’es pas d’accord? En quoi est-ce choquant de mettre un « mouais » pour Mono? Tu veux dire que quoique fasse ce groupe, c’est toujours génial? J’ai exprimé mon sentiment dans la chronique. Je l’ai argumenté. Tu ne le partages pas, ok. Mais garde pour toi tes grotesques leçons du genre : « tu ne sais pas apprécier la musique à sa juste valeur. » Quant au reste de ton commentaire, je vais me répéter : grostesque.

  6. jonben jonben says:

    100% on da bro on this! Par contre, j’ai pas écouté l’album et je m’en tape pour l’instant, je les verrai live au Roadburn et on verra si ça me donne envie d’écouter leur dernier album.

  7. Marc says:

    Les fans de Mono comme Fuckoff sont des frustrés agressifs.
    Et en plus ils ont des petits zizis.

  8. Ellestin says:

    ca va pas recommencer :o)

  9. pearly says:

    il peut s’en passer des choses en 7 ans, entre One Step More And Yo:u Die, terrible, et ce dernier album, sans intérêt. Entre de bonnes orchestrations, des idées, un album qui sait évoluer, progresser, se muer, et une farce bourrée d’esbrouffe, sorte de sous B.O. de blockbuster sentimentalo-épique, effet tremolo dégoulinant et bons sentiments tout mimis. ce post-rock là est une recette sucée jusqu’à la moëlle, sans génie si ce n’est de savoir faire un effet de surface tout beau, avec sa belle orchestration. Et derrière, en fond ? Que dalle, peanuts, du vide. Tous les clichés et les limites du post-rock sont là-dedans.
    Putain, mais le succès de Mono, hormis le côté « c’est japon, donc c’est bien », je ne suis plus du tout..

  10. Ellestin says:

    et c’est donc la chronique qui sera dans Noise assortie d’un maginifique 2/10 j’espère ?

  11. pearly says:

    même pas moi qui vais la faire ! :)

  12. noohmsul says:

    A force d’écoutes je commence à changer d’avis. C’est peut etre le moins bon Mono en fait (bon ok j’adore les autres…). Malgré d’excellent passages (« pure as snow », « battle to heaven », « ashes in the snow »!) y’a beaucoup de defauts qui pèsent sur la durée, notamment le son, et puis ils en font un peu trop par moment. Mais c’est très bon quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *