Papier Tigre – The Beginning and End of Now

Pas de commentaires      865
Style: emo-math rock énergiqueAnnee de sortie: 2008Label: Collectif Effervescence

Il y a déjà de ça bientôt trois ans, je voyais le nom de Papier Tigre trôner en première position d’affiches de concert et un certain buzz grandir. A l’époque, ce phénomène ne m’avait pas encouragé à me pencher sur ce groupe. C’est à la découverte de ce second album que j’ai compris l’ampleur de mon erreur au vu des qualités certaines du groupe.

Papier Tigre n’a, à premier abord, que son nom pour indiquer sa provenance tant sa musique semble inspirée par tout ce qui s’est fait outre-atlantique ces vingt dernières années. La musique de ces trois nantais peut donc être située entre Q and Not U pour le côté presque dansant, Fugazi pour l’énergie punk, The Dismemberment Plan pour les belles guitares indies, Glassjaw pour une petite touche émo et June of ’44 pour l’influence math-rock réglementaire, sans pour autant sembler pompée sur tel ou tel groupe précité.
Les membres de Papier Tigre ont en effet le talent pour mixer toutes leurs influences afin de créer une musique pleine d’énergie qui parle autant à la tête qu’aux pieds grâce à des riffs acérés se mettant entièrement au service de chansons cohérentes et de mélodies qui restent longtemps en tête. L’auditeur ne peut alors que s’attacher à cet album et à ce groupe qui dépote tout en en gardant toujours un peu sous le pied pour jamais en faire trop et contrôler sa musique. L’album est d’ailleurs soutenu par une production tout à fait efficace, permettant de souligner les atouts du groupe.

Vous l’aurez aisément compris, un trio qui mérite entièrement son petit buzz et qui, j’espère, continuera dans cette voie avec ce son si efficace. Chapeau les gars !

  1. restless empire
  2. health and insurance
  3. when will we get to meet the boss?
  4. green around the gills
  5. office hours
  6. indoor islands
  7. scribble
  8. a killer gets ready
  9. pricing
  10. some statues are easily destroyed with a shotgun
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *