Kilo – Front Kick (Ep)

6 Commentaires      1 095
Style: noise rockAnnee de sortie: 2009Label: Maximum Douglas Records

Première sortie du label Maximum Douglas Records, Kilo est le nouveau groupe formé par des membres de Hint, Sexypop, Cut the navel string, Drift et Sweetback, groupes français dont on a pu entendre du son à l’occasion.
Cette première sortie qui précède un album à paraître en fin d’année, dévoile des choses très intéressantes et prometteuses, et d’autres malheureusement un peu moins pertinentes a priori.

Décrite comme de la noise à situer entre Helmet et Unsane, la musique du groupe dévoile des visages différents au fil des titres de cette courte galette. Les trois premiers titres se situent en effet clairement dans la veine noise d’Unsane, avec un tempo parfois plus lourd que réellement rapide. On sent bien ce côté abrasif appuyé par un chant éructé caractéristique. On pense aussi occasionnellement à Houston Swing Engine (vocalement pas mal même), le côté rock n’roll en moins.
Le groupe propose tout de même des passages plus mélo qui pourraient faire tâche au milieu de ces décibels, mais le résultat est intéressant et confère une dimension mélancolique qui vient s’ajouter à la rage exprimée. « Frantic » témoigne clairement de cette dualité avec des courts passages chantés qui fonctionnent bien car ne tombent pas dans la niaiserie, tout en restant quand même sur le fil. « Golgoth 666 » déboule avec son riff groovy en diable, et suit à peu près le même schéma que son prédécesseur en se terminant avec des vocaux clairs, et c’est clairement dans ces instants que le rapprochement avec Helmet prend tout son sens.
« Groy » reste sur une démarche frondeuse, avec des écarts lumineux qui s’expriment à travers de chouettes arpèges de guitare et un côté atmosphérique qui ne dure pas, mais aère le morceau efficacement, sans faire tomber la pression.
« Slow » débarque et ma déception avec… Morceau tout mou, qui flirte avec le rock indé, voire le genre même de pop-rock qui me donne la nausée, avec un chant clair qui sombre malheureusement dans le niaiseux. Incompréhensible rupture de rythme, alors que jusque-là, c’était le sans-faute ! Heureusement « Place » redresse la barre, débutant à la Helmet, avant un net durcissement du ton sur la 2ème moitié du titre. Intéressant variation pour le coup, et plutôt inattendue.
Re-déception sur « Helmess », qui retombe encore dans le pop rock de bas étage que quelques hurlements et une fin un peu plus relevée ne viendront pas sauver du naufrage…
L’EP se termine avec « Harry », morceau instrumental gentillet, qui n’apporte pas grand-chose.

Bilan en dents de scie, 3 excellents morceaux (les 3 premiers), un plutôt bon (« Place »), un instrumental sans intérêt, et 2 ratages complets.

Reste donc à espérer que le groupe choisira pour son futur album, de s’appesantir sur son côté le plus abrasif et laissera de côté la pop-rock mollassonne gerboulante…

Tracklist :

  1. frantic
  2. golgoth 666
  3. groy
  4. slow
  5. place
  6. helmess
  7. harry
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 889 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. 1ternot2baz says:

    N’en perdez pas un gramme !

  2. Joss says:

    Un groupe qui en fait des tonnes mais qui devrait peser lourd sur la scène noise !

  3. Monster says:

    C’est sûr qu’avec un nom de groupe comme ça on va avoir droit à quelques jeux de mot bien lourds.

  4. 1ternot2baz says:

    J’ai écouté un peu ça BALANCE plutôt bien !

  5. Florent says:

    Pas écouté Kilo (encore un nom à la gomme, à croire que les groupes le font exprès en ce moment, cf Anorak…), mais je suis content de voir qu’un gusse de Cut The Navel String reprend du service ! Je conseille plus que fortement l’écoute du seul album (à ma connaissance) sorti en 95 chez roadrunner et qui s’appelle Takis. Une pépite de metal plombant noise sombre, enregistré par Alex Newport et qui sonne toujours aussi massif !

  6. Colin says:

    Merci beaucoup pour la chronique. Le disque est en streaming intégral sur le myspace du groupe. Il sera dispo le 21 septembre.
    Bises
    p.s. Les Cut the navel string n’ont en effet enregistré qu’un seul album… Effectivement excellent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *