Dysylumn – Conceptarium

Pas de commentaires      1 059
Style: death/black de l'espaceAnnee de sortie: 2015Label: autoproduction

A la vue de la cover de ce Conceptarium (ainsi que celle de leur premier EP éponyme), on peut directement se rendre compte de la passion pour l’astronomie de Dysylumn. Le duo lyonnais aime l’espace et tout ce qui gravite autour, allant jusqu’à incorporer cet aspect « cosmos » à son black/death metal mêlant aussi bien des éléments très techniques qu’une véritable atmosphère galactique.

Ce premier album apparait pourtant d’emblée comme un monolithe très opaque mais au fil des écoutes, des faisceaux lumineux apparaissent, craquelant le bloc qu’il représente. Dysylumn ne joue pas de la pop gentillette mais plutôt un mélange de death technique aux réminiscences de Gorguts bien accommodé à un black metal forcément spatial pas si éloigné d’un Darkspace, quoique plus facile d’accès. Car c’est en effet par ses atours mélodiques créant cette atmosphère unique, très « intérieur de ton congélo pas dégivré », soit glaciale et crépusculaire (car la porte du congélo a été fermée) que le groupe lyonnais marque les esprits. Il se distingue d’autant plus en parvenant à livrer neuf morceaux aussi lourds (souvent quasi doom) qu’aériens, deux impressions paradoxales mais qui correspondent complètement à l’univers déployé: c’est comme si on était en état de pesanteur mais sous terre avec une sensation d’écrasement vertébral permanent.

Grâce à sa puissante production et son impressionnante variété de sensations (mention notamment au morceau-titre en deux parties, on ne peut plus envoutant), Dysylumn délivre un premier album maitrisé autant musicalement qu’au niveau de sa thématique pourtant rabâchée dans le style depuis Nocturnus (ici tout se complète parfaitement, vous l’aurez compris). Une bien chouette découverte et un groupe à surveiller de très près !

  1. Vide Spatial
  2. Cauchemar
  3. Esclave Céleste
  4. Conceptarium pt. 1
  5. Conceptarium pt. 2
  6. Agonie
  7. Réveil
  8. Voyage Astral
  9. Nébuleuse

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *