No Vale Nada – Demain

Pas de commentaires      1 134
Style: hardcore chaotiqueAnnee de sortie: 2016Label: Suck&CutProducteur: Amaury Sauvé

Trio formé en 2009, No Vale Nada cultive une part de mystère en ne situant pas sa provenance (« une partie de la France dont on ignore la localisation précise ») et en n’indiquant que leurs initiales en guise d’identité. Du mystère et un peu d’appréhension en découvrant la cover que Demain, une gueule cassée, que dis-je carrément ravagée, soit l’état dans lequel il faut s’attendre de finir après l’écoute de cet album ?

Faisant suite à un EP (Le Coma des Mortels en 2013) et à un split avec Aleska (2014), le trio à cette fois pris la direction de l’Apiary Studio géré par un certain Amaury Sauvé (responsable sonore d’un maximum de groupes officiant dans le hardcore/post qu’on ne présente plus), le producteur idéal pour un tel déluge sonore mélangeant chaos et rancœur.

No Vale Nada cache pourtant bien son jeu en ouvrant « Amer » par un arpège plutôt serein et blam!, la suite n’est en effet que rage extrême, particulièrement à vif dans la gorge détruite de son vocaliste dont les râles suffocants aux lyrics imperceptibles rappellent forcément Converge et consorts. Confirmation avec « Dignité » dont les riffs entrecoupés de breaks se montrent tout aussi fatals. Sur une rythmique davantage plombée (mais aussi très dissonante), « L’Éloge des Sens » ajoute un surplus de malaise latent à cet album avant de repartir dans une tornade de folie à 100 à l’heure, quelle violence !

« Demain » et « Mon Inconnue » poursuivent dans cette distillation de sauvagerie pure tandis que s’élève en même temps une ambiance moribonde, même mélancolique pour le premier. L’atmosphère s’apaise un peu le temps de l’interlude « 01 » avant de repartir du côté de la démence, mais à un degré encore plus élevé sur « Sans Gravité » (le mélange de vocalises presque jazzy à des éructations possédées est des plus détonnant !). Un ultime titre terminant de nous vriller le cerveau et de nous faire sauter les quelques dents qui nous restaient.

Bref, destruction et pessimisme semblent être la vision de Demain souhaitée par le trio. Eh bien c’est réussi ! Un album de chaos viscéral qui, même s’il sonne familier par moments, déverse le lot de passion et de tripes qu’on était venues chercher là. A chercher/découvrir/suivre !

  1. Amer
  2. Dignité
  3. L’Éloge du Sens
  4. L’Impasse
  5. Demain
  6. Mon Inconnue
  7. 01
  8. Sans Gravité

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *