Trautonist – Ember

Pas de commentaires      374
Style: black metal/shoegazeAnnee de sortie: 2018Label: Wolves And Vibrancy RecordsProducteur: Markus Siegenhort

Après le petit succès de leur premier album éponyme (2016), Trautonist fait son retour, à nouveau à cheval entre deux styles distincts: le black metal et le shoegaze. Et si la tendance de ce mix de genres est souvent rencontrée ces dernières années, le duo allemand s’emploie à sonner original, parvenant à capter l’aura onirique du shoegaze et de la mêler à des dynamiques plus frontales.

« Fire And Ember » parvient directement à installer cette dualité dans un seul morceau. L’ambiance se veut mélancolique, un voile vibrant encercle la rythmique pourtant assez percutante, puis les voix typiques shoegaze sont noyées dans le mix. Un break plus tard, la facette black metal du groupe débarque, comme si les nuages dans lesquels on se trouvait jusqu’alors s’étaient soudain assombris. « Vanish » poursuit ensuite en mettant en avant cette dernière facette. Cependant ces huit minutes tiennent en haleine grâce à un boulot sur l’ambiance générale, tantôt dépressive, tantôt plus lumineuse, aux mélodies très prenantes (avec un retour de la voix de Katharina sur le final).

La suite est du même tonneau, privilégiant parfois les moments langoureux à voix claire envoûtante (« Smoke And Ember », sûrement le titre le plus planant de cet album), ou en la faisant cohabiter avec succès à des moments plus rugueux où la voix black fait son retour (« Sunwalk », excellent titre marqué d’un break central d’une extrême douceur avant de repartir dans la violence désespérée). Enfin le final « Woody Allen » semble vouloir faire retomber toute pression le temps d’un instrumental jazzy dominé par un piano (de type Rhodes) puis semble nous remettre finalement en direction de la lumière lorsque la rythmique s’emballe en blasts surmontés de la voix angélique de Katharina, mais non, sans transition les vocaux hargneux de Dennis viennent terminer les envies rageuses du groupe, nous laissant finalement un peu hagard sur fond de synthés posés.

Etant donnés le mélange de style en vogue, on était en droit de s’attendre à un blackgaze typique ou à un autre Deafheaven-like avec cet album (produit d’ailleurs par Markus Siegenhort de Lantlos). Rien de tout ça fort heureusement ! Trautonist a en effet trouvé sur Ember l’équilibre parfait entre shoegaze et black metal pour finalement suivre sa propre voie sur laquelle il est très agréable de s’aventurer…

  1. Fire And Ember
  2. Vanish
  3. The Garden
  4. Smoke And Ember
  5. Hills Of Gold
  6. Sunwalk
  7. Woody Allen

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *