Virgil – Divina Infernum

Pas de commentaires      345
Style: blackened deathcoreAnnee de sortie: 2019Label: Autoproduction

Après l’EP Initium sorti il y a quasiment deux ans, Virgil passe au long format avec ce Divina Infernum. Financé par une campagne de crowdfunding, ce premier album s’inscrit dans la lignée de ce qu’on avait pu entendre des nordistes jusqu’alors, tout en évoluant pas mal au niveau au niveau de son approche stylistique.

Avec son imposante production, Divina Infernum nous offre toujours du deathcore bien brutal. Une optique qui passe pourtant souvent au second plan tant l’atmosphère a été travaillée, on est aujourd’hui davantage dans un death (teinté de black) metal moderne que dans du deathcore pur et simple. Si l’introductif « Nameless » nous cale quand même pas mal de rythmiques typiques du style (à base de breakdowns, on en retrouvera d’ailleurs pas mal sur le reste de l’album), c’est surtout sa proximité avec Behemoth que l’on retient ici.

Les compos de ce Divina Infernum sont majoritairement brutales, allant volontiers sur des terres death/black metal (« Blasphemy » ou « Sanctuary », récupéré de l’EP) aux blasts frénétiques, ou installant des atmosphères infernales à base de riffs en trémolo plutôt épiques (« To My Reign »). Instrumentalement imposant, le vocaliste n’est pas en reste, alternant growls et cris perçants, il sied parfaitement à cet album violent mais mélodique (le solo de « Plague », l’intro et interludes au synthé).

Bref, un premier album plutôt entraînant au final, brutal (avec des influences Behemoth, Belphegor ou Thy Art Is Murder toujours présentes) mais baigné d’atmosphères plutôt black metal rappelant les débuts de Make Them Suffer. Un bon gros défouloir à vérifier sur scène si Virgil passe près de chez vous.

  1. Pray
  2. Nameless
  3. Voca
  4. Through The Circles
  5. Nigrum
  6. Blasphemy
  7. Down
  8. Sanctuary
  9. The Father
  10. To My Reign
  11. Plague
  12. The Gates
  13. Unholy Storm
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *